NOUVELLES

Le Canada occupe son pire rang dans l'indice de prospérité depuis sa création

C'est la Norvège qui occupe la première position.

30/11/2017 14:20 EST | Actualisé 30/11/2017 14:20 EST
daoleduc via Getty Images

Le Canada a reculé de trois places cette année dans l'«Indice de prospérité Legatum», et il occupe son pire rang depuis la création de cet indicateur il y a onze ans.

Le Canada se situe maintenant au 8e rang de l'indice de prospérité, qui tient compte de 104 variables comme la richesse, la croissance économique, l'éducation, la santé, le bien-être personnel ou la qualité de vie. Le pays se baladait depuis 2007 autour des quatrième, cinquième et sixième places, mais il se maintenait depuis quatre ans au 5e rang.

Cette baisse serait attribuable notamment au fait que les Canadiens considèrent les services bancaires comme étant de plus en plus inabordables, et qu'ils sont moins convaincus que l'avenir appartient à ceux qui triment dur.

La Norvège mène le palmarès Legatum, alors que les États-Unis reculent d'une place, au 18e rang; le Yémen ferme la marche en 149e position.

De façon générale, l'Indice Legatum révèle que la prospérité a connu une croissance un peu partout dans le monde depuis 2007, mais que les inégalités sont aussi croissantes depuis cinq ans. Les 30 nations les moins prospères connaissent par ailleurs un déclin depuis une dizaine d'années.

Au Canada et aux États-Unis, les chercheurs remarquent un certain désintérêt pour la chose communautaire et sociale: les gens sont moins généreux envers les organismes de charité et font moins de bénévolat. Les Canadiens hésiteraient aussi à aider financièrement un proche dans le pétrin.

L'«environnement économique» canadien passe au quatrième rang mondial, après des succès à la suite de la crise financière de 2008 — surtout comparativement aux États-Unis. Mais cet avantage semble s'estomper depuis 2012.

Les Canadiens ont aussi le sentiment que les gouvernements en font moins pour contrer les grands monopoles; pour la première fois en dix ans, les États-Unis dépassent le Canada à ce chapitre.

Le Canada demeure au deuxième rang mondial au chapitre des libertés individuelles, en termes de tolérance face à la diversité culturelle et à l'immigration; les États-Unis arrivent au 28e rang. Le Canada arrive par ailleurs au 13e rang en matière d'éducation et au 24e rang en matière de santé, tout comme en sécurité. La firme Legatum rappelle que le Canada a connu son lot de difficultés en santé depuis une dizaine d'années, signalant notamment la baisse des taux de vaccination au pays.

Le Canada améliore par ailleurs ses notes au chapitre de l'environnement, notamment grâce à une meilleure qualité de l'air.