NOUVELLES

Séoul met en garde contre le risque d'une situation incontrôlable

Moon Jae-In a condamné le nouveau lancement par la Corée du Nord

28/11/2017 20:26 EST | Actualisé 28/11/2017 20:27 EST
Mikhail Metzel/TASS
Le président sud-coréen Moon Jae-In

Le président sud-coréen Moon Jae-In a condamné mercredi le nouveau lancement par la Corée du Nord d'un missile intercontinental et a évoqué le risque que la tension dans la péninsule devienne incontrôlable.

M. Moon s'exprimait lors d'une réunion du Conseil national de sécurité sud-coréen, convoquée en urgence après le tir par Pyongyang d'un missile balistique intercontinental qui est allé s'abîmer en mer du Japon.

Le président sud-coréen a déclaré que ce nouveau tir était "une provocation irresponsable" qui pourrait faire monter à un niveau critique la tension déjà élevée qui règne dans la péninsule coréenne.

"La situation pourrait échapper à tout contrôle si le Nord achève le développement de missiles balistiques qui pourraient atteindre un autre continent", a averti M. Moon.

"Nous devons prévenir un scénario dans lequel le Nord pourrait mal évaluer la situation et nous menacer avec des armes nucléaires, ou bien dans lequel les Etats-Unis pourraient envisager une frappe préventive" contre la Corée du Nord, a déclaré le président sud-coréen.

L'inquiétude est particulièrement grande à Séoul que le président américain Donald Trump puisse envisager une action militaire contre la Corée du Nord qui pourrait déboucher sur une guerre totale.

Un tel scénario est une perspective terrifiante pour la Corée du Sud, qui subirait immédiatement les conséquences les plus graves du conflit.

Séoul, la capitale sud-coréenne, une ville de 10 millions d'habitants, ne se trouve qu'à 50 kilomètres environ de la ligne de démarcation entre les deux Corées. Elle est à portée des importantes unités d'artillerie et de missiles déployées par Pyongyang le long de la ligne.

Une étude réalisée par le centre de réflexion Nautilus, en Californie, conclut que quelque 65.000 civils périraient rien qu'à Séoul pendant la première journée d'une attaque conventionnelle nord-coréenne.

ckp-gh/amz/plh/ib

VOIR AUSSI: