NOUVELLES

Bois d'oeuvre: Le Canada se tourne vers l'OMC pour tenter de régler le conflit

Le gouvernement estime que la décision des États-Unis d'imposer des droits antidumping et compensatoires était «injuste, non fondée et profondément préoccupante».

28/11/2017 14:33 EST | Actualisé 28/11/2017 14:33 EST
PC/Sean Kilpatrick

Le Canada a décidé de porter le conflit sur le commerce du bois d'oeuvre devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Le gouvernement canadien a demandé, mardi, à l'OMC, la tenue de consultations avec les États-Unis au sujet des droits punitifs américains imposés sur son bois d'oeuvre résineux.

Il a estimé que la décision des États-Unis d'imposer des droits antidumping et compensatoires était «injuste, non fondée et profondément préoccupante».

Les États-Unis ont imposé une série de pénalités au Canada, qu'ils accusent de subventionner injustement ses producteurs de bois d'oeuvre en leur accordant un accès aux terres publiques à faible prix.

Il s'agit du plus récent développement dans un conflit qui perdure depuis l'échec des efforts visant à renouveler un accord commercial entre les deux pays, qui a expiré en 2015.

Le Canada a aussi contesté les droits compensatoires, plus tôt en novembre, en faisant appel au système de résolution de conflit de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA).