NOUVELLES

Une éclosion d'infections à la bactérie streptocoque fait neuf morts en Ontario

La bactérie se propage par contacts directs avec des sécrétions du nez ou de la gorge, ou avec des plaies infectées.

27/11/2017 19:22 EST | Actualisé 27/11/2017 19:35 EST
Getty Images/iStockphoto

Les autorités de la santé publique dans le sud de l'Ontario lancent une alerte épidémiologique à la suite de la mort de neuf personnes touchées par une éclosion persistante d'infections à la bactérie streptocoque du groupe A dans la région de London.

L'éclosion a commencé il y a un an et demi et plus de 132 cas ont été répertoriés depuis avril 2016. De ces cas, 22 pour cent des malades ont dû être soignés aux soins intensifs, 15 pour cent ont subi un «syndrome de choc toxique streptococcique» et 15 pour cent ont développé la maladie «mangeuse de chair».

Environ la moitié de ces malades étaient des utilisateurs de drogues injectables ou d'autres personnes qui sont sans domicile fixe. L'alerte de santé publique a été lancée parce que des infections au streptocoque A touchent maintenant des gens qui ne sont pas directement liés à cette population à risque, a expliqué la médecin-hygiéniste adjointe Gayane Hovhannisyan.

La bactérie se propage par contacts directs avec des sécrétions du nez ou de la gorge, ou avec des plaies infectées. Le nombre d'infections a tendance à augmenter en hiver.

La plupart du temps, les infections aux streptocoques du groupe A causent des maladies relativement bénignes, comme des inflammations de la gorge. Mais ces bactéries peuvent parfois toucher les muscles, le sang ou d'autres organes, et l'infection peut alors s'avérer mortelle.