BIEN-ÊTRE

Prince Harry et Meghan Markle: la demande en mariage était «très romantique»

«C'était toute une surprise!»

27/11/2017 16:46 EST | Actualisé 27/11/2017 16:48 EST

Quelques heures à peine après avoir révélé leur plan de se marier le printemps prochain, le prince Harry et Meghan Markle se sont assis avec la BBC pour leur première entrevue ensemble en tant que fiancés.

Discutant avec le présentateur britannique Mishal Husain, Harry, 33 ans et Markle, 36 ans, ont raconté comment ils s'étaient rencontrés, comment s'est passée la demande en mariage, qu'est-ce que c'est que d'avoir les tabloïds les traquant, et leurs plans pour le futur.

Mark Cuthbert via Getty Images
Prince Harry and Meghan Markle pose during an official photocall to announce the engagement of Prince Harry and actress Meghan Markle at The Sunken Gardens at Kensington Palace on Nov. 27, 2017 in London, England.

Harry a fait la proposition à sa dulcinée à sa maison, le Nottingham Cottage au palace de Kensington il y a quelques semaines.

«C'était toute une surprise!», a raconté Mme Markle, ajoutant qu'ils étaient en train de cuisiner du poulet rôti quand Harry a posé la question. «C'était si doux, naturel et très romantique. Il s'est agenouillé», a-t-elle continué, Harry répondant «bien sûr».

Est-ce que c'était un oui instantané? «Oui! En fait, il n'avait pas fini de parler que j'étais comme "est-ce que je peux dire oui là?"»

«Elle ne m'a pas laissé terminer», a confirmé Harry. «Ensuite il y a eu des câlins et j'avais l'anneau sur mon doigt et j'étais comme: "est-ce que je peux te donner l'anneau?" Et elle a répondu "Ah oui, l'anneau." Alors c'était un très beau moment pour nous deux.»

Karwai Tang via Getty Images

Ils ont également parlé durant l'entrevue du progrès dans leur relation, qui a débuté peu après leur rencontre en juillet 2016.

«Je ne pense pas que j'appellerais notre relation un tourbillon, évidemment il y a des choses attachées au caractère public que c'est devenu», a noté Markle. «Nous avons eu un bon cinq ou six mois d'intimité, ce qui était exceptionnel. Je pense que nous étions en mesure d'avoir du temps simplement pour être ensemble et nous n'avons pas été plus de deux semaines sans nous voir même si nous étions en relation à distance. Nous avons fait en sorte que ça marche.»

Getty Images

Harry a expliqué qu'ils ont été présentés par un ami commun à Londres. Après deux ou trois rendez-vous, «c'est trois ou quatre semaines plus tard que j'ai réussi à la convaincre de venir me rejoindre au Botswana et on a pu camper sous les étoiles... et on était seulement tous les deux.»

«C'était une blind date», a conté Meghan, qui ne connaissait pas grand-chose du prince, et vice-versa, le prince ne connaissait pas du tout Mme Markle avant de la rencontrer.

DANIEL LEAL-OLIVAS via Getty Images

Vivre avec les médias, qui épiaient leurs faits et gestes, n'a pas non plus été facile sur leur couple, ont-ils soutenu.

«Aussi naïf que ça peut paraître, lors de cette courbe d'apprentissage de la dernière année et demie, je n'avais aucune compréhension de ce que ce serait. Je ne pense pas qu'aucun de nous deux avait une idée en fait», a-t-elle relativisé.

«J'ai tenté de te prévenir autant que possible, mais je pense que nous avons été complètement surpris de la réaction après les cinq ou six premiers mois que nous avions seuls», a noté Harry.

«Je n'ai jamais été partie prenante de cette culture des tabloïds ou de cette culture pop à ce niveau», a dit Markle.

Cette «culture des tabloïds» était aussi responsable pour quelques remarques racistes à propos de son ethnicité - Markle est métisse - Harry faisant publier un communiqué condamnant la presse pour leur couverture de Markle.

Karwai Tang via Getty Images
Meghan Markle and Prince Harry attend the Wheelchair Tennis on day 3 of the Invictus Games on Sept. 25, 2017 in Toronto, Canada.

Maintenant que Markle, qui a confirmé avoir quitté le métier d'actrice après avoir filmé la dernière saison de Suits, fera partie de la famille royale. Elle devra trouver quel genre de travail elle veut faire pour représenter la famille, tout comme le prince William, la duchesse de Cambridge, et les autres royaux.

Et Harry a ajouté qu'«elle sera capable de faire avec tout ce qui vient avec».

AOL

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.