POLITIQUE

Légalisation du cannabis: vote en Chambre lundi; Ouellet interpelle le Sénat

Le gouvernement de Justin Trudeau s'est fixé comme objectif de légaliser la substance d'ici juillet 2018

27/11/2017 14:04 EST | Actualisé 27/11/2017 15:33 EST
Blair Gable / Reuters

Le Sénat "ne devrait pas exister" en 2017, mais puisqu'il est toujours dans le décor, il devrait justifier son existence en retardant le cheminement du projet de loi sur la légalisation du cannabis, estime Martine Ouellet.

La chef du Bloc québécois a formulé ces propos lundi après-midi, quelques heures avant le vote en Chambre sur la mesure législative C-45. Le projet de loi devrait être adopté sans difficulté en raison de la majorité libérale, en dépit de l'opposition des conservateurs et des bloquistes.

Le Bloc québécois n'a pas imposé de directive à ses élus, mais ceux-ci voteront en défaveur de la mesure législative, a indiqué Mme Ouellet en mêlée de presse, citant le refus d'Ottawa d'écouter les doléances du Québec comme l'une des raisons derrière cette opposition.

Au Parti conservateur, on a imposé une ligne de parti aux élus, qui voteront donc tous contre, a confirmé la porte-parole de la formation, Virginie Bonneau. La seule variable inconnue: le vote du député Scott Reid, qui a remis son vote final entre les mains de ses commettants.

Chez les néo-démocrates, l'élu qui suivait le dossier, Don Davies, a recommandé à ses collègues de caucus d'appuyer le projet de loi, a indiqué une porte-parole du parti.

Mais ultimement, les libéraux ont les chiffres: la majorité dont ils disposent aux Communes permettra sans doute à C-45 de prendre la direction du Sénat à l'issue du vote de lundi soir.

Le gouvernement de Justin Trudeau s'est fixé comme objectif de légaliser la substance d'ici juillet 2018 et espère donc que les choses iront rondement à la chambre haute.

Le chef conservateur Andrew Scheer a prévenu jeudi passé que le caucus de sénateurs comptait user de "tous les outils démocratiques" pour ralentir la progression du projet de loi."Nous sommes maintenant concentrés sur le but de bloquer ce projet de loi", a-t-il indiqué.

Les velléités exprimées par le chef Scheer semblent plaire à la chef bloquiste Martine Ouellet. Le Sénat est une institution archaïque, mais "étant donné qu'il est encore là", les sénateurs devraient "faire un travail pour avoir un report de la mise en application" de C-45, a-t-elle dit.

La leader bloquiste a rappelé que l'Assemblée nationale a adopté à l'unanimité une motion demandant au gouvernement fédéral de reporter d'un an l'entrée en vigueur de sa loi sur la légalisation du cannabis.

Le gouvernement québécois a cependant assuré qu'il serait prêt pour l'été 2018.

À voir aussi: