NOUVELLES

Dernier déménagement pour le CHUM: les patients de Notre-Dame transférés

Des dizaines de bénévoles et d'employés ont été mobilisés pour l'opération.

26/11/2017 12:20 EST | Actualisé 27/11/2017 06:30 EST
PC/Mario Beauregard

Les transferts des patients de trois hôpitaux montréalais vers le Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) ont été complétés.

Dimanche avant-midi, 110 patients de l'Hôpital Notre-Dame ont été transportés vers le CHUM, comme ce fut le cas ces dernières semaines pour les patients des hôpitaux Saint-Luc et Hôtel-Dieu.

Des dizaines de bénévoles et d'employés ont été mobilisés pour l'opération.

L'Hôpital Notre-Dame, qui sera cédé au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-L'Ile-de-Montréal, se consacrera notamment aux soins intensifs, à la psychiatrie générale et à la médecine familiale.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, a parlé de la dernière étape d'une "grande transformation qui a commencé il y a plus de 20 ans" pour les grands hôpitaux universitaires.

Le ministre a souligné en conférence de presse que l'Hôpital Notre-Dame avait déjà compté 1000 lits, et qu'elle en aurait désormais 250, en étant axée davantage sur les besoins des usagers dans le quartier Centre-Sud, particulièrement "en première ligne, en itinérance et en toxicomanie". L'urgence pourrait tout de même accueillir encore environ 49 000 visites par année.

M. Barrette a aussi soutenu que le CIUSSS du Centre-Sud-de-L'Ile-de-Montréal était le "champion du maintien à domicile".

"Le CHUM, c'est le CHUM, avec un environnement et des soins de calibre mondial disponibles à la population du Québec, incluant le Centre-Sud. C'est la fin de la ligne, pour les cas les plus complexes. À l'autre bout, il y a la première ligne, sous toutes ces formes, et il y a les services généraux et spécialisés à être offerts et coordonnés à la population (de Centre-Sud et des environs)", a-t-il exposé.

Pour ce qui est des deux autres établissements dont les patients ont été transférés au CHUM, il y a l'Hôpital Saint-Luc, rue Saint-Denis, qui sera entièrement démoli, comme prévu, pour faire place aux consultations externes et aux locaux administratifs du futur mégahôpital.

Pour ce qui est de l'Hôtel-Dieu, M. Barrette s'est dit convaincu, dimanche, qu'"il y aurait un rôle en santé dans l'avenir de l'établissement".

"Ce ne sera pas un hôpital résiduel, il se peut - et je crois que ce serait souhaitable - qu'une activité de santé reste dans une partie de l'Hôtel-Dieu actuel. (...) L'Hôtel-Dieu ne sera pas un hôpital avec une urgence, mais si je vais à l'autre extrême, ce pourrait très bien être une superclinique par exemple, ou un groupe de médecine de famille (GMF)", a-t-il ajouté.

Une décision sur l'Hôtel-Dieu risque d'attendre un certain temps, puisque le réseau a dû y conserver un espace pour les activités externes pour les médecins du CHUM durant la construction de locaux additionnels jusqu'en 2021.

"Il restera à déterminer ce que l'on fait avec les locaux excédentaires, autant dans le cas de Notre-Dame que de l'Hôtel-Dieu", a dit M. Barrette.

L'Hôpital Notre-Dame du CIUSSS du Centre-Sud doit inclure environ 1500 employés, une unité famille-naissance et une unité de soins palliatifs.

Le nouveau CHUM, d'une superficie de près de 300 000 mètres carrés, compte notamment 772 chambres individuelles, 39 salles d'opération et plus de 400 salles d'examen.