NOUVELLES

Une opération policière permet de sauver 236 enfants qui voulaient migrer

Les enfants auraient été forcés de commettre des actes allant de la mendicité à la prostitution, «sans égard pour les conditions de travail ou la vie humaine».

24/11/2017 10:38 EST | Actualisé 24/11/2017 10:38 EST
stevanovicigor via Getty Images

Une vaste opération policière lancée dans cinq pays africains a permis d'arrêter 40 passeurs présumés et de secourir quelque 500 personnes, a annoncé tard jeudi l'agence policière internationale Interpol.

L'organisation parisienne a précisé que 236 mineurs ont été libérés.

Les opérations ont eu lieu plus tôt ce mois-ci au Tchad, au Mali, en Mauritanie, au Niger et au Sénégal.

Interpol a expliqué par voie de communiqué que les suspects auraient contraint leurs victimes à commettre des actes allant de la mendicité à la prostitution, «sans égard pour les conditions de travail ou la vie humaine».

Les perquisitions ont eu lieu dans le cadre d'une opération financée par l'Allemagne pour combattre la traite de personnes dans la région du Sahel.

Interpol dit que des dirigeants régionaux se sont rencontrés pour discuter du sort des victimes et des efforts pour combattre la traite de personnes.

The Associated Press