NOUVELLES

Carey Price effectuera son retour au jeu contre les Sabres, samedi

Verra-t-on le Carey Price des beaux jours ou celui qui connaît le pire début de saison de sa carrière?

24/11/2017 13:20 EST | Actualisé 24/11/2017 15:11 EST
Getty Images

En général laconique dans ses échanges avec les journalistes, Carey Price a été égal à lui-même, vendredi midi. Le gardien du Canadien de Montréal s'exprimait toutefois avec le sourire aux lèvres, sachant qu'il allait reprendre le collier après une absence de quelque trois semaines.

À l'issue d'une séance d'entraînement durant laquelle il a été tenu fort occupé, Price a confirmé, à l'aide d'un "oui" tout simple mais bien senti, qu'il protégera le filet du Tricolore contre les Sabres de Buffalo, samedi, au Centre Bell.

Il en sera à sa première sortie depuis le 2 novembre au Minnesota. Contre le Wild, il avait concédé cinq buts dans une défaite de 6-3.

Il y a quelques jours, Price a dit s'être blessé lors de l'entraînement précédant ce match. Vendredi, il est revenu sur sa décision de jouer quand même.

"C'est arrivé à la fin de l'échauffement, et je ne voulais pas placer 'Monty' (Al Montoya) dans une situation difficile. Je pensais que je me sentais suffisamment bien. Ce ne fut probablement pas la meilleure idée."

Après des séances en solitaire, puis une pause d'une semaine, Price a repris l'entraînement lundi. Il a accompagné ses coéquipiers à Dallas et à Nashville sans toutefois revêtir l'uniforme sauf pour de légères séances matinales d'entraînement.

Il avait néanmoins constaté une différence au niveau de ses gestes et déplacements et, en se présentant au Complexe sportif Bell vendredi, Price avait le sentiment que le temps avait fait son oeuvre.

"Il s'agissait de retrouver mon synchronisme et mon rythme. J'avais l'impression que ça irait bien aujourd'hui. J'avais surtout besoin de participer à une séance d'entraînement complète, de m'assurer que je me sentais bien et d'avoir la sensation que le niveau de mon jeu se trouve où il se doit pour reprendre ma place."

Cette pause forcée de trois semaines pourrait permettre à Price de relancer sa saison, lui qui connaît le pire début de campagne de sa carrière avec un dossier de 3-7-1, une moyenne de buts alloués de 3,77 et un taux d'arrêts de ,877.

"Pendant qu'il a été blessé, Carey n'a pas arrêté de travailler, a fait remarquer Claude Julien. Il a eu des traitements, il a fait de la vidéo avec Stéphane (Waite). Demain, il aura la chance de revenir devant le filet, et on a toute la confiance au monde en Carey. Nous savons ce qu'il a fait dans le passé. Tout joueur, sans exception dans notre métier, a des hauts et des bas. Dans le cas de Carey, il n'a pas encore joué son meilleur hockey, mais on est excité de le voir revenir en forme."

L'équipe a par ailleurs cédé à son club-école de Laval le défenseur David Schlemko et le gardien Charlie Lindgren. Dans le cas de Schlemko, qui sera en uniforme pour le match en soirée du Rocket, c'est surtout pour lui permettre de retrouver la forme.

Il est toutefois peu probable que Schlemko puisse revêtir l'uniforme du Tricolore pour la première fois samedi, a indiqué Claude Julien.

Quant à Lindgren, il s'est fort bien débrouillé malgré une fiche globale de 3-4-1 pendant l'absence de Price. En huit rencontres, le jeune gardien du Minnesota présente une moyenne de 2,43 et un taux d'arrêts de ,924.

Envoyé dans la mêlée contre Nashville mercredi, Antti Niemi a également bien fait en repoussant 31 rondelles dans un revers de 3-2 en tirs de barrage.

Julien a expliqué qu'il était plus sécuritaire de retourner Lindgren avec le Rocket et de lui permettre de jouer que de le garder à Montréal, d'exposer Niemi au ballottage et de risquer de perdre le vétéran finlandais.

"Si on perd Niemi et que l'un de nos gardiens se blesse encore, on se retrouverait dans la même situation qu'avant l'arrivée de Niemi."

Weber et Gallagher absents

Par ailleurs, le défenseur Shea Weber et l'attaquant Brendan Gallagher n'ont pas pris part à la séance d'entraînement.

Le Canadien a fait savoir que les deux piliers de l'équipe se sont soumis à des traitements.

Weber a raté les deux derniers matchs de l'équipe en raison d'une blessure au bas du corps. Il avait aussi manqué la rencontre du 9 novembre contre le Wild à cause d'une blessure au bas du corps, différente de celle qui le tient présentement à l'écart a précisé Weber plus tôt cette semaine.

Le cas de Weber reste incertain en prévision de samedi tandis que Julien a confirmé que Gallagher sera à son poste.

Dans un autre ordre d'idées, l'entraîneur-chef du Tricolore a remanié ses trios et Max Pacioretty a été muté à la gauche du centre Phillip Danault, avec lequel il semble connaître le plus de succès, et Andrew Shaw. Quant à Alex Galchenyuk et Jonathan Drouin, ils ont patiné aux côtés de Paul Byron.

"Nous avons connu du succès dans le passé, nous avons une certaine chimie, a observé Shaw, en parlant de son jeu avec Pacioretty. Je vais sauter sur la patinoire, travailler, foncer au filet, créer de l'espace et essayer de jouer avec aplomb défensivement."

Les deux autres trios n'ont pas été modifiés.

Enfin, Julien a expliqué que l'échange de Torrey Mitchell aux Kings de Los Angeles, jeudi, aidait le Canadien à respecter la limite de 23 joueurs sans risquer de perdre l'un des jeunes joueurs de l'équipe.

"Dans notre cas à nous, les jeunes que nous avons présentement vont dans la bonne direction et nous voulons continuer à leur donner une chance de se développer."

À voir également: