NOUVELLES

Le Canada envisage de classer le tramadol en opioïde

Cette annonce coïncide avec la publication d'un rapport sur les prescriptions d'opioïdes publié mercredi qui révèle une hausse de 30% des prescriptions de tramadol au Canada entre 2012 et 2016.

22/11/2017 16:45 EST | Actualisé 22/11/2017 16:45 EST
Jose M. Osorio/Chicago Tribune/TNS via Getty Images
Un flacon de tramadol.

Le gouvernement canadien envisage de classer le tramadol en opioïde suite à une forte hausse de délivrances d'ordonnances de ce puissant analgésique au cours des dernières années, a indiqué mercredi le ministère de la Santé.

"Santé Canada a lancé un examen des données scientifiques et des profils d'utilisation actuels du tramadol", a déclaré Anna Maddison, porte-parole du ministère canadien de la Santé, ajoutant qu'un resserrement des règles concernant ce médicament disponible uniquement sur ordonnance pourrait faire suite à cette enquête.

Cette annonce coïncide avec la publication d'un rapport sur les prescriptions d'opioïdes publié mercredi qui révèle une hausse de 30% des prescriptions de tramadol au Canada entre 2012 et 2016.

Le rapport de l'Institut canadien d'information sur la santé(ICIS) précise que, malgré une hausse générale des prescriptions d'opioïdes au Canada, les quantités d'oxycodone, morphine, hydromorphone, fentanyl, codéine et tramadol vendues ont progressivement diminué dans la foulée de la crise des opiacés qui touche l'Amérique du Nord.

"La sensibilisation à la crise des opioïdes a accéléré le déclin" de la sur-prescription de ces analgésiques, parfois source de dépendance pour les patients, souligne l'ICIS.

En 2016, 2 800 personnes sont mortes de surdose d'opioïde au Canada, un chiffre susceptible d'augmenter en 2017, selon les estimations des autorités sanitaires.

Un rapport publié par les services de santé américains a également montré que "le nombre de visites au service d'urgence liées à un usage inapproprié ou abusif du tramadol a augmenté d'environ 250% de 2005 à 2011", souligne l'ICIS.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et les États-Unis considèrent le tramadol comme un opioïde, mais le médicament n'est pas inclus dans cette catégorie de substances strictement réglementées par les autorités canadiennes, bien que le gouvernement ait admis en 2007 qu'une utilisation excessive du médicament "pourrait causer une surdose et la mort".