Trois conseils simples pour une conduite hivernale sécuritaire

04/12/2017 00:01 EST

Que ce soit votre premier hiver au volant ou que vous ayez cumulé des années d'expérience, les routes enneigées et glacées de la saison froide exigent que vous adaptiez votre comportement en auto. Vous devez vous assurer que votre véhicule soit bien préparé pour affronter ces conditions, et vous devez être encore plus alerte sur la route.

Le temps froid exige une conduite à la fois défensive et progressive. En d'autres mots, les accélérations et les coups de volant brusques sont à éviter, et vous devez en tout temps porter une attention complète aux autres voitures sur la route.

En suivant ces trois conseils, votre conduite hivernale sera grandement simplifiée!

FlashStock Technology Inc.

Soyez bien équipé

Avant même de parler de conseils de conduite, mentionnons l'importance d'être bien équipé à l'arrivée de la saison froide. Tout d'abord, votre véhicule doit être muni de pneus d'hiver en bonne condition. Pour être conforme à la loi, l'épaisseur de la bande de roulement doit être supérieure à 2/32 de pouce, ou 1,6 mm.

Ceci dit, si l'épaisseur est inférieure à 6/32 de pouce, ou 4,8 mm, au moment de l'installation, le pneu ne sera probablement pas en mesure de demeurer conforme et efficace jusqu'au printemps. Fiez-vous aux indicateurs d'usure qui se trouve dans les rainures, ou demandez à votre concessionnaire de vérifier pour vous. Si la hauteur de la bande de roulement s'approche de celle des indicateurs, les pneus sont trop usés pour être efficaces.

Songez également à remplacer vos essuie-glaces par un modèle adapté pour l'hiver. Ceux-ci assureront une meilleure visibilité et seront plus efficaces pour enlever la neige de votre pare-brise. Ils sont également plus résistants au poids imposé par la glace.

Il est toujours sage d'avoir un contenant supplémentaire de lave-glace dans la voiture en tout temps et, bien sûr, un balai à neige de qualité. D'ailleurs, il est bon de rappeler l'importance de bien enlever la neige du toit, du capot du moteur et des surfaces vitrées avant de prendre la route. Il est primordial d'avoir une bonne visibilité lorsque vous devez affronter des conditions routières plus difficiles.

Getty Images/iStockphoto

Adaptez votre conduite à la saison

Après plusieurs mois passés à conduire sur des routes dégagées, il est possible que vous oubliiez d'adapter votre conduite dès que le froid et la neige sont présents. Votre véhicule a alors moins d'adhérence, même s'il est équipé de pneus de qualité. Les distances de freinage et la stabilité de votre auto sont aussi affectées.

De prime abord, rappelez-vous de ralentir. Que ce soit en ville ou encore sur une route de campagne, la vitesse est votre pire ennemie lorsque la route est glissante.

Vous devez ensuite vous assurer de conserver une plus grande distance avec le véhicule qui vous précède pour vous laisser tout l'espace nécessaire en cas de freinage. Si vous devez freiner d'urgence et que vous n'avez pas de freins antiblocage (ABS), gardez votre pied enfoncé et utilisez le volant pour éviter l'obstacle devant vous.

La conduite hivernale exige une approche progressive. Les changements de direction rapides et les accélérations brusques sont à éviter. Chaque geste doit s'effectuer en douceur. Prenez le temps de ressentir l'adhérence de vos pneus.

Si vous écrasez l'accélérateur, vous ferez du surplace, ou la partie arrière de votre auto se mettra à déraper. Si vous changez de direction trop rapidement, vos pneus n'auront pas le temps de s'agripper à la route et vous risquez de déraper. Ultimement, chaque geste doit être calculé et s'effectuer de façon posée.

De plus, rappelez-vous que les autres véhicules doivent aussi composer avec une route glissante. Vous avez peut-être assez de temps pour quitter votre entrée de cour ou passer devant cette voiture qui approche dans l'autre voie en été, mais il est possible que vous ne puissiez plus accélérer aussi rapidement et que l'autre véhicule n'ait plus assez d'espace pour ralentir adéquatement. Bref, soyez patient derrière le volant.

Getty Images/iStockphoto

Pris dans la neige? La patience est de mise...

Il est important de s'équiper de quelques éléments essentiels qui vous aideront si vous êtes pris dans la neige. Au minimum, assurez-vous d'avoir une pelle et du sel de déglaçage dans le coffre. Le sel permettra de faire fondre la glace qui entoure vos roues et vous empêche d'avancer. Des aides à la traction sont également très utiles lorsque votre véhicule ne veut plus avancer.

Cela dit, si vous êtes coincé et n'avez aucun outil pour vous aider, la technique du va-et-vient peut aider. L'idée derrière cette technique est de créer un mouvement de balancier avec votre auto afin de lui donner l'élan nécessaire pour se déprendre de la neige.

Mais attention! Dès que vous sentez que les pneus tournent dans le vide ou que vous ne pouvez plus avancer, mettez rapidement la voiture en marche arrière et appuyer encore une fois légèrement sur l'accélérateur en allant vers l'arrière.

En effectuant cette transition entre la marche arrière et avant rapidement et en étant doux avec l'accélérateur, votre véhicule se mettra à valser de l'arrière vers l'avant. Après un certain temps, votre auto aura assez d'élan pour quitter sa position précaire.

La clé est d'effectuer le changement de rapport rapidement, et surtout d'éviter d'être trop agressif avec l'accélérateur.

Si votre serrure est ensevelie sous une couche de glace, jetez-y quelques gouttes de lave-glace et le tour sera joué!

Avec l'hiver qui approche, vous devez être paré à toute éventualité. Faites installer vos pneus d'hiver, préparez votre véhicule pour faire face aux intempéries et aux conditions difficiles, et surtout, redoublez de prudence au volant!