NOUVELLES

Combattre le jihad par le hip-hop

Le festival Voice4Thought fait le pari de combattre la radicalisation par le hip-hop. La troisième édition s’est tenue à Dakar le week-end dernier. Objectif : donner la parole aux jeunes, alors que les groupes djihadistes menacent au Sahel. Les têtes d’affiche s’appellent 76 Soisante Sezz, Renou Rapbi ou Fou Malade. “Les Rappeurs utilisent le hip-hop pour faire passer des messges. Ils disent comment mieux communiquer et mieux vivre ensemble. Même à l’intérieur de nos maisons, on utilise le hip hop pour parler aux plus jeunes. C’est comme ça que ça se passe” explique Youssou Ndiaye (76 Soisante Sezz). En soirée, place aux concerts de rap, de DJing et de slam avec des artistes venus de plusieurs pays. L’ambiance était plus détendue en journée avec des tables rondes et des ateliers d‘écriture.

Vidéos populaires