NOUVELLES

Trump et Poutine ont discuté des points chauds pendant une longue conversation

L'appel de Donald Trump survient un jour après une rencontre entre Vladimir Poutine et le président syrien Bachar Al-Assad.

21/11/2017 17:53 EST | Actualisé 21/11/2017 18:00 EST
Reddit

Le président américain Donald Trump a parlé au téléphone pendant plus d'une heure avec son homologue russe Vladimir Poutine, mardi, pour discuter des points chauds dans le monde.

Les deux hommes d'État ont échangé sur la Syrie, l'Iran, la Corée du Nord et l'Ukraine, a rapporté la Maison-Blanche.

M. Trump a parlé d'un «bon appel» mardi après-midi, alors qu'il quittait la Maison-Blanche pour passer l'Action de grâces en Floride.

Soulignant la longueur de la conversation, le président américain a indiqué que son homologue et lui avaient affirmé leur volonté «ferme» d'amener la paix en Syrie.

L'appel de Donald Trump survient un jour après une rencontre entre Vladimir Poutine et le président syrien Bachar Al-Assad.

Le Kremlin a indiqué que M. Poutine avait informé le président américain de ses échanges avec M. Al-Assad et de son plan pour arriver à une solution politique en Syrie.

M. Poutine a aussi appelé à plus de coordination avec les États-Unis pour lutter contre le terrorisme. L'Afghanistan a aussi été un sujet de discussion, selon le Kremlin.

Bachar Al-Assad a fait une visite surprise en Russie, lundi, pour rencontrer le président Poutine, qui a annoncé la fin éventuelle de la mission militaire de son pays en Syrie.

Moscou a publié des images qui montrent M. Al-Assad étreindre chaleureusement le président russe, qui l'a reçu à un hôtel au bord de la mer Noire, à Sotchi, en vue d'un sommet entre la Russie, la Turquie et l'Iran et à la veille de nouveaux pourparlers de paix sur la Syrie à Genève plus tard ce mois-ci.

Leur rencontre n'était pas annoncée et le Kremlin a attendu mardi matin pour en parler.

«J'ai témoigné à M. Poutine et au peuple russe nos salutations et notre gratitude pour tous les efforts que la Russie a faits pour sauver notre pays», a déclaré M. Al-Assad à de hauts dirigeants russes dans un discours télévisé.

Il s'agissait de la deuxième visite de Bachar Al-Assad depuis qu'une crise a éclaté dans son pays en mars 2011. La crise a mené à une guerre civile qui a fait quelque 400 000 morts et des millions de réfugiés.

VOIR AUSSI: