NOUVELLES

Plus cher et plus long pour les travaux à l'Insectarium de Montréal

La technique de construction choisie est difficilement réalisable par les firmes québécoises.

21/11/2017 20:11 EST | Actualisé 21/11/2017 20:11 EST
MyLoupe via Getty Images

Les travaux majeurs prévus à l'Insectarium pourraient coûter 8,75 M$ de plus que prévu aux contribuables montréalais et prendraient fin un an plus tard que prévu. La raison: la technique de construction choisie est difficilement réalisable par les firmes québécoises.

Mercredi, la mairesse Valérie Plante et son nouveau comité exécutif devront se pencher sur une proposition du consortium d'architectes chargé du dossier «Métamorphose de l'Insectarium», KPJ. Selon les documents soumis aux élus, la Ville, alors dirigée par Denis Coderre, avait opté pour une construction de type «serre horticole». Or, le seul fournisseur québécois capable de fournir les matériaux ne serait pas en mesure de se conformer au code du bâtiment pour une construction publique.

KPJ suggère une construction de type «mur-rideau», qui serait également une structure de verre, mais coûterait beaucoup plus cher aux contribuables. Ce concept avait été rejeté par l'administration précédente justement à cause des coûts plus importants.

Les coûts de construction passeraient de 9 M$ à 13,4 M$. Le changement entraînerait aussi une augmentation des coûts des honoraires professionnels des architectes et des contingences. Au total, le projet qui devait coûter 23 M$ coûterait 28,75 M$.

La Ville assume seule l'entièreté de ces coûts. Une subvention accordée par le gouvernement provincial sous Pauline Marois a été retirée à l'arrivée au pouvoir des libéraux de Philippe Couillard.

Selon le sommaire décisionnel, le consortium pourrait se tourner vers une firme étrangère pour conserver le concept initial, mais il n'éviterait pas pour autant les dépassements de coûts. Les fournisseurs étrangers coûteraient 30% plus cher et devraient s'associer à une firme québécoise puisqu'ils ne sont pas accrédités pour travailler au Québec.

L'insectarium devait être livré en décembre 2019. Il ouvrirait finalement ses portes en janvier 2021.

En plus de la «Métamorphose», un projet d'envergure semblable baptisé «Migration» est prévu au Biodôme. Les travaux devaient avoir lieu en 2017, mais des soumissions largement supérieures à l'estimation municipale de 22 M$ ont forcé l'annulation de l'appel d'offres.

Un nouvel appel d'offres a été lancé le 14 novembre. Les entreprises ont jusqu'au 13 décembre pour soumettre leurs dossiers.