NOUVELLES

Réjean Tremblay parle d'une rumeur qu'il a entendue sur Carey Price

Et ça concernerait sa vie personnelle.

20/11/2017 16:05 EST | Actualisé 21/11/2017 08:35 EST

Le Canadien de Montréal alimente toujours les conversations dans les chaumières du Québec, particulièrement quand ça va mal!

MISE À JOUR: Lundi soir, la femme de Carey Price, Angela, a tenu à remettre les pendules à l'heure.

«Mettons les choses au clair: je ne veux pas divorcer, ni menace de quitter mon mari ou Montréal. Juste au cas où cela intéresserait quelqu'un... quoique toutes ces rumeurs ont été très divertissantes», a-t-elle déclaré par l'entremise de sa page Instagram.

Le Tricolore connaît actuellement une saison (extrêmement) difficile, et ce, sans son meilleur joueur.

Le gardien Carey Price, qui a disputé son dernier match le 2 novembre dernier, était toutefois de retour à l'entraînement lundi et il fera le prochain voyage avec l'équipe.

Écarté de la patinoire en raison d'une blessure au bas du corps qualifiée de mineure par le principal intéressé et le directeur général Marc Bergevin, Price tarde à revenir au jeu, ce qui a déclenché une multitude de rumeurs à son endroit.

Price serait-il sur le marché des transactions? La blessure mineure serait-elle en fait plus sérieuse qu'il ne le laisse croire, comme lors de la saison 2015-2016? Ou serait-ce des problèmes personnels qui empêchent le no 31 de sauter sur la patinoire?

Sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec, lors de l'émission Maurais Live, le chroniqueur Réjean Tremblay a parlé d'une rumeur qu'il a entendue concernant Carey Price.

«Étant donné que tu as encore énormément de contacts, l'histoire de la blessure physique à Carey Price, tu ne crois pas à ça? Qu'est-ce que tu entends?» lui a demandé l'animateur de l'émission, Dominic Maurais.

«J'entends les mêmes rumeurs que vous autres. Tout le Québec a les mêmes rumeurs. La rumeur, c'est que sa femme a dit "on sort de Montréal ou on divorce"», a répondu celui qu'on peut lire dans le Journal de Montréal.

«Parce qu'il aurait eu une aventure?», rétorque Maurais.

«Ouin ouin, une aventure en 2009», ajoute Tremblay.

«Tu n'as rien de plus récent que ça?», lance Maurais, qui semble perplexe.

«Non», conclut l'auteur de plusieurs téléséries, dont Lance et compte.

Tremblay, qui couvre le domaine des sports depuis 1975, dit ne pas croire «beaucoup à ces histoires-là».

Durant son intervention, Tremblay en a aussi profité pour écorcher Marc Bergevin et le traitement des médias accordé au Canadien.

«Ce n'est pas juste qu'ils sont pourris ou chaudrons. Un match contre Toronto, la Soirée du hockey. Ça veut donc dire que c'est un très gros match. Tu ne fais pas juste perdre, tu te fais défoncer, t'as l'air d'une bande de tatas...», a-t-il mentionné.

«Je trouve les médias bonasses, bonasses, bonasses, je n'en reviens pas!»

VOIR AUSSI: