NOUVELLES

L'un des plus grands stades couvert d'un dôme aux États-Unis s'est effondré

Le Georgia Dome d'Atlanta est détruit à la suite d'une implosion planifiée.

20/11/2017 12:59 EST | Actualisé 20/11/2017 13:02 EST

L'un des plus grands stades couvert d'un dôme aux États-Unis s'est effondré dans un amas de béton et un important nuage de fumée à la suite d'une implosion planifiée dans le centre-ville d'Atlanta.

Près de 2270 kilos d'explosifs ont été utilisés pour détruire le Georgia Dome à 7h30. Des badauds se sont réunis devant les fenêtres de gratte-ciel, d'autres dans un restaurant de l'hôtel le plus élevé de la ville, dans des stationnements et dans les rues avoisinantes pour assister à la destruction du stade.

Le dôme avait ouvert ses portes en 1992 et il a été détruit en à peine 15 secondes. L'Autorité du Centre des congrès de Georgie, qui comprend le stade de 71 250 places, avait révélé qu'il faudrait 12 secondes pour que les explosifs se déclenchent, plus trois autres secondes pour que des sections des gradins touchent le sol.

Les explosifs se sont enclencés en spirale autour du stade alors qu'il s'effondrait sur lui-même. Un vaste nuage de poussière a plané sur le site avant de dériver lentement au centre-ville.

Un nouveau stade au toit rétractable de 1,6 milliard $ US a été construit juste à côté.

Un rideau de force industrielle de cinq étages a été érigé entre les deux stades pour protéger le nouveau site contre les dommages, ont indiqué les responsables. Moins de 30 mètres séparaient les deux sites.

Le nouveau stade est le domicile des Falcons d'Atlanta dans la NFL et du Atlanta United dans la MLS.

L'idée du Georgia Dome remonte au milieu des années 1980, lorsque les dirigeants municipaux ont recommandé un stade de football couvert d'un dôme jouxtant le plus grand centre des congrès de la ville, le Georgia World Congress Centre. Il a coûté 214 millions $.

VOIR AUSSI:

Georgia Dome d'Atlanta détruit