NOUVELLES

Il lance une poursuite après avoir été faussement soupçonné de tentative d'enlèvement d'une ado à Québec

La jeune fille de 13 ans avait avoué avoir tout inventé.

20/11/2017 07:52 EST | Actualisé 20/11/2017 07:53 EST
shutterstock

L'homme qui a passé cinq heures en cellule après qu'une adolescente de 13 ans eut fait une fausse déclaration de tentative d'enlèvement, en mai dernier à Québec, veut laver sa réputation et obtenir réparation.

Glenn Baribeau, un débardeur au port de Québec âgé de 55 ans et sa mère de 78 ans qui vit avec lui réclament 69 000 $ à l'adolescente et à son père, selon ce que rapporte le Journal de Québec, lundi.

Neuf jours après la présumée tentative d'enlèvement au Café Tudor situé sur la rue Champlain, l'adolescente a admis avoir tout inventé.

M. Baribeau signale aussi que lorsqu'il a été arrêté, les policiers ne l'ont pas fait monter dans la voiture de police qui se trouvait devant sa maison. On l'a plutôt conduit vers une autopatrouille stationnée plus loin; il a ainsi défilé devant une cinquantaine de personnes et les médias.

Le plaignant dit avoir vécu une grande période de stress dans les jours qui ont suivi son arrestation. Il déplore aussi que c'est par l'entremise des médias, et non par la police, qu'il a appris que toute l'histoire avait été inventée.

L'avocat Marc Bellemare, qui représente Glenn Baribeau, affirme que l'absence de reconnaissance sociale est terrible pour son client.

PLUS:Nouvelles