NOUVELLES

Donald Trump désignera la Corée du Nord comme État «commanditaire du terrorisme»

En plus de représenter une «menace nucléaire pour la planète», la Corée du Nord a appuyé «des gestes de terrorisme international, y compris des assassinats en sol étranger».

20/11/2017 14:07 EST | Actualisé 20/11/2017 14:10 EST

Donald Trump a fait savoir lundi qu'il désignera la Corée du Nord comme État «commanditaire du terrorisme».

Le président des États-Unis a expliqué que cela vaudra de nouvelles sanctions à Pyongyang. Selon lui, cette désignation était «plus que due» dans le cadre «des pressions maximales américaines» contre le Nord.

La Corée du Nord rejoindra ainsi l'Iran, le Soudan et la Syrie au nombre des pays accusés de commanditer le terrorisme.

En plus de représenter une menace nucléaire pour la planète, a dit M. Trump lors d'une rencontre de son cabinet, la Corée du Nord a appuyé «des gestes de terrorisme international, y compris des assassinats en sol étranger».

Des responsables américains ont évoqué le meurtre en Malaisie de Kim Jong-nam, le demi-frère du dictateur nord-coréen Kim Jong-un.

Certains membres du département d'État étaient d'avis que la Corée du Nord ne correspondait pas à la définition d'un État commanditaire du terrorisme, ce qui a donné lieu à plusieurs mois de discussions au sein de l'administration Trump.

La Corée du Nord avait été retirée de la liste des commanditaires du terrorisme en 2008, dans l'espoir de sauver une entente qui devait mettre fin à son programme nucléaire. Pyongyang a depuis réalisé des progrès immenses à ce chapitre, en plus de perfectionner des missiles sophistiqués.