NOUVELLES

Bell Média confirme procéder à des mises à pied dans ses salles de nouvelles

En raison d'une réorganisation visant notamment à s'ajuster au déclin des revenus publicitaires.

20/11/2017 15:28 EST | Actualisé 21/11/2017 11:35 EST

Bell Média a confirmé lundi certaines informations de sources syndicales voulant qu'elle effectue des mises à pied dans ses stations de télévision et de radio à travers le Canada.

Un porte-parole de l'entreprise, Matthew Garrow, a indiqué dans un courriel qu'un nombre non précisé d'employés avaient été informés, la semaine dernière, qu'ils seraient mis à pied en raison d'une réorganisation visant notamment à s'ajuster au déclin des revenus publicitaires.

M. Garrow a en outre indiqué le «retrait graduel» de certaines émissions sportives et de certains lecteurs de nouvelles bien connus, ce qu'il a attribué à «l'évolution du comportement des auditeurs». Il n'a cependant pas donné de précision sur les émissions, bureaux ou employés touchés.

Unifor, le syndicat représentant des employés de 17 stations CTV, estime que 50 emplois sont éliminés seulement du côté des stations de télévision de Bell Média.

Le syndicat affirme que les présentateurs sportifs de CFTO Joe Tilley et Lance Brown, ainsi que certaines personnalités comme Melissa Lamb, de CTV 2 à Ottawa, et Michael Kane, du réseau BNN, étaient du nombre des employés mis à pied.

Selon Unifor, ces coupes se traduiront par la fin des bulletins sportifs locaux de la station CFTO, de CTV, à Toronto, à compter du 27 décembre. Des décisions semblables ont déjà été prises dans les stations CTV de Montréal, Calgary et Edmonton.