BIEN-ÊTRE

Le designer Azzedine Alaïa est décédé

Il avait 77 ans.

18/11/2017 10:52 EST | Actualisé 18/11/2017 10:53 EST
REUTERS/Mario Anzuoni
Lady Gaga habillée d'une robe créée par Azzedine Alaïa pour les Oscars, en 2015.

Le couturier Azzedine Alaïa est décédé samedi à l'âge de 77 ans, a confirmé le magazine Le Point samedi matin. Alaïa est un célèbre couturier franco-tunisien très actif dans les années 1980 et 1990. Il était aimé par les mannequins les plus célèbres de l'époque, comme Claudia Schiffer, Cindy Crawford et Naomi Campbell. Cette dernière avait d'ailleurs été découverte par Alaïa à l'âge de 14 ans, et avait continué à collaborer avec lui à travers les années. Plus tôt cette année, elle avait défilé pour sa collection couture automne-hiver 2018.

Today the fashion world pays tribute to designer Azzedine Alaia, who died this morning age 77 #AzzedineAlaia

Une publication partagée par Harper's Bazaar UK (@bazaaruk) le

Campbell appelait Alaïa «papa» parce qu'il l'a prise sous son aile au début de sa carrière. La mannequin britannique a d'ailleurs habité chez le célèbre couturier dès ses 16 ans. «Il a dit que j'avais besoin de protection et qu'il allait m'accueillir», racontait Campbell au magazine AnOther en septembre dernier.«Pour moi, il représente la famille dans tous les sens du terme», avait-elle dit.

Azzedine Alaïa était un mouton noir du milieu de la mode. En effet, il faisait les choses à sa façon et à son rythme et ne se pliait pas à plusieurs diktats de la mode, comme le marketing et le calendrier effrené de l'industrie. Alaïa a toujours présenté ses défilés dans son atelier-boutique selon son propre calendrier au lieu de celui des semaines de la mode. Alaïa mettait l'emphase sur le travail bien fait plutôt que sur la rapidité.

«Je peux commencer une robe ou une veste une année et avoir le sentiment de l'achever dix ans plus tard. En m'opposant au rythme superficiel des saisons et des défilés, j'ai été l'un des seuls à oser rompre avec ce calendrier qui méprise la création au profit du rendement» avait-il révélé à Madame Figaro.

Alaïa est arrivé à Paris à la fin des années 1960 après avoir étudié en sculpture à Tunis en Tunisie. Alaïa a travaillé chez Dior, Guy Laroche et Thierry Mugler, et c'est ce dernier qui l'a encouragé à fonder sa propre maison de couture au début des années 1980. La marque éponyme Azzedine Alaïa est alors lancée et connait beaucoup de succès.

Le designer était reconnu comme quelqu'un de discret et de perfectionniste. Il était renommé pour ses robes à la fois moulantes, sexys et élégantes.

Alaïa est une griffe connue, tellement qu'elle a souvent été référencée dans la culture populaire, dont dans le film Clueless. Lorsque le personnage de Cher Horowitz se fait voler dans un stationnement, elle réplique, à propos de sa robe rouge: «C'est une Alaïa... Un designer super important!»

#ripalaia #azzedinealaia #genius #legend 🖤

Une publication partagée par Jô Mroskowski (@jomroskowski) le

Sur le web, les réactions des vedettes n'ont pas tardé à se faire entendre. Rihanna a publié une photo du designer et d'elle sur Instagram. «Mon cher Alaïa... Tu vas vivre pour toujours. Repose en paix» a-t-elle écrit.

my dear ALAIA.... you will live on forever. rip.

Une publication partagée par badgalriri (@badgalriri) le

Inès de La Fressange a publié sur Twitter et sur Instagram à propos de son ami. Sur Twitter, elle a écrit «Petit par la taille mais immense dans la mode. Adieu Azzedine Alaïa.»

Bye Maestro .Sadness.

Une publication partagée par Ines de la Fressange (@inesdelafressangeofficial) le

On ne sait pas ce qui va se passer avec la succession de la ligne Alaïa. Pour l'instant, le monde de la mode est en deuil.

My papa💔. @azzedinealaiaofficial #azzedinealaia #stephanieseymour

Une publication partagée par Stephanie Seymour (@stephanieseymour) le