NOUVELLES

Un médicament est nouvellement disponible pour l'aide médicale à mourir

Il réduirait l'attente avant la mort.

17/11/2017 08:14 EST | Actualisé 17/11/2017 08:14 EST
EHStock via Getty Images

Seul un faible pourcentage des Canadiens qui ont reçu une aide médicale à mourir ont choisi de prendre eux-mêmes le cocktail de médicaments qui mettra fin à leur vie.

Cela pourrait changer avec la disponibilité au Canada du sécobarbital, le médicament le plus utilisé pour l'aide médicale à mourir ailleurs dans le monde.

Le sécobarbital serait la meilleure option pour les individus mourants qui veulent contrôler le plus possible leurs derniers instants, y compris le moment où ils choisiront eux-mêmes de prendre le médicament.

Une spécialiste de l'aide médicale à mourir, la docteur Stephanie Green, a dit que le sécobarbital est le «barbiturique de choix» en raison de son «action rapide» qui réduit l'attente avant la mort. D'autres cocktails de médicaments, a-t-elle dit, prolongent la mort et n'offrent aucune garantie de succès.

Santé Canada rapporte que 1982 Canadiens ont reçu une aide médicale à mourir entre juin 2016 et juin 2017, la première année pendant laquelle cette aide était légale au Canada. Seulement cinq d'entre eux se sont eux-mêmes donné la mort.

La docteur Green explique que les médicaments pris par la bouche peuvent avoir mauvais goût, provoquer des nausées ou endormir le patient avant que toute la dose ait été prise, ce qui en réduira l'efficacité. Le sécobarbital est plus soluble que les autres barbituriques, ce qui signifie qu'il peut être dissous dans une plus petite quantité de liquide, réduisant le risque que le patient ne prenne pas toute la dose.

Le sécobarbital pourrait se révéler utile dans les régions rurales ou éloignées où il est difficile d'obtenir les services d'un médecin ou d'une infirmière praticienne. Certaines provinces, comme la Colombie-Britannique, exigent aussi la présence d'un médecin jusqu'à la mort du patient, même si le patient prend lui-même le médicament, ce qui est impossible quand le barbiturique prend des heures, voire des jours, à faire effet, a dit la docteur Green.