NOUVELLES

Une entreprise du Québec vante la viande maigre et saine du phoque

Une pétition en ligne dénonçant la chasse commerciale du phoque a été confrontée à une autre pétition défendant les traditions autochtones de chasser le loup-marin.

16/11/2017 15:57 EST | Actualisé 16/11/2017 16:00 EST
Getty Images/iStockphoto

L'entreprise SeaDNA, établie à Sainte-Brigitte-de-Laval, fait la promotion de la viande de phoque comme étant le «superaliment canadien» grâce à son goût unique et ses propriétés nutritives.

Les usines de transformation de SeaDNA, à Terre-Neuve et aux Îles-de-la-Madeleine fournissent des coupes de viande de phoque gris et de phoque du Groenland pour tout le Canada.

Une nouvelle campagne promotionnelle vante la viande de loup-marin comme étant moins grasse que le boeuf et le poulet d'élevage, en plus de ne pas contenir d'hormones ou d'antibiotiques.

La viande de phoque est particulièrement prisée des Inuit et des Terre-Neuviens, mais elle n'est jamais entrée dans les habitudes de consommation de la majorité des Canadiens.

Les produits de SeaDNA incluent notamment le tartare de phoque, un mets qui s'est retrouvé au coeur d'une controverse lorsque le restaurant Ku-kum Kitchen de Toronto l'a offert à ses clients le mois dernier.

Une pétition en ligne dénonçant la chasse commerciale du phoque a été confrontée à une autre pétition défendant les traditions autochtones de chasser le loup-marin.

Le chef d'origine autochtone Joseph Shawana dit avoir mis des mois à chercher un fournisseur aux méthodes éthiques et avoir arrêté son choix sur SeaDNA.

Des personnalités célèbres comme le chanteur Paul McCartney ont milité dans le passé contre la chasse commerciale du phoque.

L'importation de produits de loup-marin est interdite aux États-Unis et en Europe.

VOIR AUSSI: