NOUVELLES

Les stations de ski sont réceptives à s'adapter aux changements climatiques

Les changements climatiques risquent de bouleverser les activités des stations de ski.

15/11/2017 19:04 EST | Actualisé 15/11/2017 19:05 EST
Dominic Ebenbichler / Reuters

Les changements climatiques risquent de bouleverser les activités des stations de ski dans les prochaines années si elles ne font rien pour s'adapter. La bonne nouvelle, c'est qu'elles sont réceptives à modifier leurs pratiques pour rentabiliser leurs activités, qui génèrent chaque année plus de 800 millions $ au Québec.

Des experts du collectif scientifique Ouranos ont fait état, mercredi, à leur congrès annuel, des nombreux défis que devront affronter les stations de ski québécoises dans les prochaines années.

Une équipe de chercheurs formée de scientifiques et d'économistes réalise en ce moment une étude auprès de trois stations de ski dans les Cantons de l'Est pour déterminer les impacts des changements climatiques sur leurs activités et développer des stratégies pour qu'ils s'adaptent.

En entrevue en marge du congrès, l'économiste chez Ouranos Katherine Pineault a expliqué que les stations de ski mal préparées aux changements climatiques subiront plusieurs contrecoups d'ici 2050.

Leur date d'ouverture sera graduellement repoussée et certaines pistes pourraient être fermées en raison du manque de neige, par exemple.

Dans ce scénario, la période des Fêtes ne devrait pas être «terriblement menacée», mais il se peut que certaines stations ouvrent leurs portes tout juste avant et que quelques pistes soient fermées dans ces semaines-là, a expliqué Mme Pineault.

Mais toutes ces prédictions sont élaborées dans l'éventualité où les stations de ski ne seraient pas réceptives à s'adapter, ce qui n'est pas le cas, a soutenu Mme Pineault.

«On a trois stations de ski partenaires, mais on est aussi partenaires avec l'Association des stations de ski du Québec, qui représente toutes les stations de ski au Québec et ils sont très, très actifs dans la compréhension du problème, l'adaptation et les mesures d'adaptation», a-t-elle expliqué.

«Les stations de ski sont actives par rapport à l'adaptation. Elles ont plein d'autres choses à penser. Mais les changements climatiques, elles les voient, elles les sentent, elles sont là pour s'adapter.»

Les stations de ski du Québec en chiffres:

- 6: Plus de 6 millions de skieurs ont fréquenté les stations pendant la saison 2016-2017, ce qui est considéré comme un succès par l'industrie, puisqu'il s'agit d'une hausse de 16 pour cent par rapport à l'année précédente.

- 20: C'est le pourcentage de la clientèle qui provient de l'extérieur du Québec, selon une récente étude de l'Association des stations de ski du Québec.

- 12 000: C'est le nombre d'emplois directs liés aux activités des stations de ski au Québec.

VOIR AUSSI: