NOUVELLES

L'Agence mondiale antidopage restera à Montréal jusqu'en 2031

Ottawa et Québec se sont engagés à bonifier le financement annuel de l'AMA.

15/11/2017 19:57 EST | Actualisé 15/11/2017 19:59 EST
Getty Images/iStockphoto

Le siège social de l'Agence mondiale antidopage (AMA) demeurera à Montréal, au moins jusqu'en 2031. Son conseil de fondation vient de rendre sa décision finale lors d'une réunion à Séoul en Corée du Sud.

Les hauts dirigeants de l'AMA ont accepté l'offre qui leur a été présentée par le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, la ministre québécoise des Relations internationales, Christine St-Pierre et le président de Montréal International, Yves Bolduc.

Ottawa et Québec se sont engagés à bonifier le financement annuel de l'AMA qui passerait de 1,9 million $ à 3 millions $. Il s'échelonnerait sur dix ans, ce qui équivaudrait à un montant total d'environ 35 millions $ en tenant compte de l'indexation.

Cette décision met fin à l'incertitude qui planait depuis quelques mois sur le siège social de l'AMA.

En septembre, à Paris, le comité exécutif de l'AMA avait écarté l'option de lancer un appel d'offres pour transférer son secrétariat dans un autre pays à compter de 2021.

Des membres du comité songeaient à le déménager plus près des instances du Mouvement olympique en Europe.

Le Canada avait alors multiplié les efforts pour les convaincre de négocier une nouvelle entente.

Le siège social de l'AMA est installé à Montréal depuis 2001 et compte aujourd'hui plus de 80 employés. La mission de cet organisme indépendant est de coordonner la lutte contre le dopage dans le sport à l'échelle internationale.