NOUVELLES

Des parents coupables d'avoir préféré les «soins naturels» pour leur bébé malade

Leur bébé de 19 mois est décédé puisqu'il n'a pas eu les médicaments nécessaires.

15/11/2017 13:37 EST | Actualisé 15/11/2017 13:37 EST
La Presse canadienne / David Rossiter
David Stephan et sa femme Collet Stephan.

La Cour d'appel de l'Alberta confirme le verdict de culpabilité prononcé contre des parents qui avaient soigné avec des produits naturels leur bébé de 19 mois, mort par la suite d'une méningite, en 2012.

David et Collet Stephan avaient été reconnus coupables l'an dernier de manquement au devoir de fournir les choses nécessaires à l'existence. Le père a été condamné à quatre mois de prison, la mère à trois mois de détention à domicile. Ils avaient été libérés en attendant la décision de la Cour d'appel.

Les deux juges majoritaires de la Cour d'appel ont finalement conclu que la mère avait ignoré les résultats positifs de tests pour la méningite.

Au procès en première instance, à Lethbridge, on a appris que les parents avaient soigné le petit Ezekiel avec de l'ail, des oignons et du raifort, plutôt que de l'amener voir un médecin. Une infirmière, amie du couple, a aussi témoigné au procès qu'elle avait suggéré aux parents la piste de la méningite.

En appel, la défense a plaidé en mars dernier que le tribunal de première instance avait permis que les jurés soient submergés par la preuve médicale, et qu'ils avaient perdu de vue le coeur de l'affaire: les Stephan ont-ils agi comme l'auraient fait raisonnablement n'importe quels parents dans cette situation ?

Les juges majoritaires en appel ont conclu que des parents raisonnablement prudents auraient emmené l'enfant chez un médecin.

La Couronne veut faire appel des peines prononcées, jugées trop clémentes.