POLITIQUE

Le Canada offre une force d'intervention rapide à l'ONU... mais pas pour une mission de paix spécifique

Le gouvernement libéral de Justin Trudeau offre entre autres des hélicoptères et des avions de transport.

15/11/2017 07:41 EST | Actualisé 15/11/2017 14:17 EST
AFP/Getty Images

Le gouvernement libéral de Justin Trudeau offre finalement aux opérations de maintien de la paix des Nations unies des hélicoptères et des avions de transport, ainsi qu'une force d'intervention rapide de 200 militaires - mais il faudra attendre encore des mois avant de connaître le moment et le lieu de ces déploiements.

Le premier ministre annoncera lui-même, mercredi à Vancouver, la participation promise à l'ONU, qui comprendra aussi des millions de dollars pour augmenter le rôle des femmes au sein des Casques bleus.

Le gouvernement libéral avait promis l'an dernier de fournir à l'ONU jusqu'à 600 soldats et 150 policiers pour ses missions de maintien de la paix.

Lors d'une séance d'information destinée aux journalistes, mercredi matin, des responsables ont expliqué qu'Ottawa laisse l'ONU décider du lieu et du moment de l'éventuel déploiement des 200 militaires canadiens et des aéronefs offerts. Les discussions, qui pourraient durer de six à neuf mois, s'amorcent à peine, a-t-on indiqué.

Un responsable à l'ONU se réjouissait cette semaine de cette flexibilité accordée par Ottawa, ce qui permettra de combler des lacunes dans différentes missions.

Le Canada offre aussi 21 millions $ pour augmenter le nombre de femmes dans la force de maintien de la paix, et des dizaines de militaires pour dispenser des formations dans d'autres pays.

Le nombre de Canadiens qui portent le casque ou le béret bleu dans le monde a atteint un creux historique le mois dernier, passant de 68 en septembre à 62 en octobre.

Le premier ministre Trudeau fait ces annonces mercredi lors de la réunion des ministres de la Défense sur le maintien de la paix des Nations unies, à Vancouver.

Voir aussi: