DIVERTISSEMENT

Le meilleur de Canal+ maintenant disponible au Québec

Une deuxième tentative de percer le marché Québécois pour Canal+.

15/11/2017 12:21 EST | Actualisé 15/11/2017 12:21 EST
Courtoisie

Canal+ International débarque aujourd'hui au Québec avec dans ses valises de nombreuses émissions populaires issues des chaînes exploitées par le groupe. Les amoureux de télévision hexagonale et les expatriés français pourront dorénavant profiter d'un contenu original jusque-là non disponible au pays.

Le catalogue de Canal+ International, accessible exclusivement sur Vidéotron, comprend les émissions phares du réseau, incluant C8, avec dans sa programmation quotidienne L'info du vrai – qui a remplacé en septembre dernier Le grand journal –, ou les rendez-vous hebdomadaires, notamment Touche pas à mon poste et Salut les Terriens!, animé par l'iconoclaste Thierry Ardisson.

«On veut offrir le meilleur des antennes du groupe avec un mélange de contenu comprenant nos émissions, mais aussi des séries, du cinéma et du sport», a expliqué en entrevue téléphonique, Jean-Marc Juramie, directeur des chaînes thématiques du groupe Canal+.

On se souvient qu'en 2013, Canal+ avait déjà tenté une entrée au Québec en proposant un service payant de vidéo sur demande via une plateforme web hébergée par Dailymotion. L'expérience, abandonnée depuis, n'avait pas séduit suffisamment de consommateurs pour rendre la proposition financièrement fiable.

«On cherchait une façon d'installer Canal+ au Québec en pensant aux nouveaux moyens de diffusion, mais on a sans doute été un peu trop en avance dans le temps», a raconté M. Juramie. On a donc décidé de s'associer avec un réseau local pour ensuite étendre notre offre dans le reste du Canada, voir les États-Unis.»

Séries, films, sports et événements spéciaux

En partenariat avec Vidéotron, le diffuseur français se lance dans une seconde tentative avec l'espoir cette fois de s'implanter durablement dans un marché télévisuel déjà très concurrentiel. Le directeur mentionne que l'offre sera plus diversifiée que celle de TV5 Monde, dont la programmation est uniquement nourrie par des chaînes publiques.

«Il existe une forte demande envers notre production. Nos analyses montrent que les expatriés français, mais aussi le public francophone dans son ensemble, sont friands de nos contenus», a jouté le directeur qui souhaite d'ailleurs rendre disponible la chaîne à d'autres distributeurs tels Cogeco ou Bell.

Outre des séries originales (Baron noir, Platane, Section Zéro), une programmation jeunesse et des magazines sportifs concentrés sur l'actualité du soccer (Canal Football Club et Late Football Club), les amateurs auront droit à plusieurs matchs de rugby du Top 14. En ce qui concerne la production de contenu local, le directeur affirme y penser. «On se consacre à notre offre, et si l'intérêt est là de la part du public, alors pourquoi pas.»

Côté cinéma, la chaîne promet une sélection d'œuvres étrangères récente primées à l'international, mais des droits de diffusion doivent d'abord être conclus. «Nous possédons un vaste catalogue que l'on pourra régulièrement inclure dans notre programmation, a précisé M. Juramie. Il y aura aussi les émissions consacrées au 7e art (Rencontre de cinéma, Le Cercle) et les grands événements spéciaux comme les soirées d'ouverture et de clôture du Festival de Cannes et la cérémonie des César.»

À voir également :

Les nouveautés de la semaine sur Netflix Canada (27 octobre 2017)