NOUVELLES

La France traque près de 18 000 extrémistes présumés

La déroute de l'État islamique au Moyen-Orient ne réduit pas la menace, dit le chef de la Sécurité intérieure.

14/11/2017 17:45 EST | Actualisé 14/11/2017 17:45 EST
AFP/Getty Images
Le chef de la direction générale de la Sécurité intérieure en France, Laurent Nuñez.

La France surveille de près quelque 18 000 extrémistes présumés, a fait savoir mardi le patron de l'agence intérieure du renseignement.

Le chef de la direction générale de la Sécurité intérieure, Laurent Nuñez, ajoute que la déroute de Daech (le groupe armé État islamique) au Moyen-Orient ne réduit en rien le niveau de menace ou la capacité de la propagande djihadiste à inspirer des attaques en Occident.

M. Nuñez a déclaré sur les ondes de la radio RTL que la volonté de Daech de lancer des attaques demeure intacte, mais que la France est actuellement plus menacée par les extrémistes nationaux que par ceux arrivés de l'étranger.

M. Nuñez a dit que 4000 des quelque 18 000 personnes qui se trouvent sur des listes de surveillance sont épiées de manière active. Plusieurs djihadistes qui ont récemment frappé en France étaient connus pour leurs tendances radicales.