NOUVELLES

Une femme de l'Oklahoma qui a marié sa mère plaide coupable à des accusations d'inceste

La jeune femme n'a pas été élevée par sa mère.

12/11/2017 11:33 EST | Actualisé 12/11/2017 11:33 EST

Une femme de l'Oklahoma qui a marié sa mère biologique en septembre dernier a plaidé coupable à des accusations d'inceste mardi.

Misty Velvet Dawn Spann devait passer un procès devant jury, mais a plaidé coupable à la place en échange d'une probation de 10 ans, selon Tulsa World.

Sa mère, Patricia Spann, 44 ans, va apparaître en cour pour les mêmes accusations en janvier.

Misty Spann, 26 ans, a marié sa mère biologique, qui était autrefois appelée Patricia Ann Clayton, en mars 2016.

Patricia Spann a perdu la garde de Misty et de ses deux autres enfants lorsqu'ils étaient jeunes.

Les enfants ont été adoptés par leur grand-mère, et n'ont pas eu de contact avec Patricia Spann jusqu'à ce qu'ils soient adultes, selon la station de télévision locale KFOR TV.

Les deux femmes ont reconnecté en 2014, se seraient entendues à merveille et auraient décidé de se marier.

Patricia Spann a avoué aux agents qu'elle ne pensait pas que le fait de marier Misty était illégal parce que son nom n'est plus listé sur le certificat de naissance de sa fille, selon KFOR TV.

Le fait qu'elle n'était pas sur le certificat de naissance est la raison pour laquelle elles ont pu se procurer un contrat de mariage.

La nature de leur relation a été dévoilée lorsqu'une enquêteuse de la protection de l'enfance du Oklahoma Department of Human Services a fait une enquête qui l'a menée à croire que le couple avait une relation incestueuse, selon Tulsa World.

SHELBY COUNTY SHERIFFS OFFICE

Ce n'est pas la première fois que Patricia Spann marie un de ses enfants.

En 2008, elle a marié son fils biologique, une union qui a été annulée après 18 mois, avec son fils citant l'inceste comme la raison, selon The Associated Press.

Les rapports de cour montrent que le mariage entre Misty et Patricia a été annulé en août 2016.

Misty Spann a déposé la demande d'annulation «pour raison d'illégalité et de fraude», disant que sa mère l'avait assurée qu'elle avait reçu des conseils légaux disant que leur mariage était légal.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l'anglais.