DIVERTISSEMENT

Gal Gadot refuserait de refaire la suite de Wonder Woman tant que Brett Ratner y participe

Des actrices comme Olivia Munn et Natasha Henstridge ont porté des allégations d'agressions sexuelles contre lui.

12/11/2017 10:20 EST | Actualisé 12/11/2017 10:20 EST

Gal Gadot, l'actrice israélienne qui prête ses traits à Wonder Woman, refuserait de faire un autre film de la franchise tant que Brett Ratner y participe. Plusieurs allégations d'agressions sexuelles ont été portées contre Ratner par des actrices comme Olivia Munn et Natasha Henstridge. La semaine passée, la compagnie Warner Bros. a annoncé qu'elle coupait les liens avec Ratner.

Selon ce qu'une source hollywoodienne aurait dit à Page Six, Gadot prend position contre l'agression et le harcèlement sexuels à Hollywood. Elle aurait décliné l'invitation à un souper en l'honneur de Ratner le mois passé, où elle devait lui remettre un prix.

Gadot ne veut pas que le film dans lequel elle tient la vedette bénéficie un homme accusé d'inconduite sexuelle. C'est que la compagnie de production de Ratner, RatPac-Dune Entertainment, a aidé à produire Wonder Woman.

«Brett a fait beaucoup d'argent avec le succès de Wonder Woman parce que sa compagnie a aidé à financer le premier film. Maintenant, Gadot dit qu'elle ne signera pas pour la suite du premier film tant que Warner Bros. ne rachète pas les parts de Brett et ne se débarrasse pas de lui», a dit une source de Warner Bros. à Page SIx.

Si on n'a pas encore eu de commentaires venant de Gadot elle-même pour l'instant, il y a quelques semaines, elle a publié un message de support sur Instagram. «L'Intimidation et l'agression sexuelle sont inacceptables! Je suis de tout coeur avec toutes les femmes courageuses qui confrontent leurs peurs et parlent de leurs expériences. Ensemble, on se tient debout. On est unies pendant ce temps de changement», avait-elle écrit.