NOUVELLES

Donald Trump provoque le président de la Corée du Nord sur Twitter

Il a traité Kim Jung-un de «petit et gros».

12/11/2017 08:25 EST | Actualisé 12/11/2017 08:27 EST

Alors qu'il était à Hanoi, au Vietnam, le président Donald Trump a provoqué le président de la Corée du Nord, Kim Jong-un, dans un message publié sur Twitter dimanche matin.

La Corée du Nord avait dit au sujet du discours prononcé par le président américain en Corée du Sud qu'il s'agissait «de remarques imprudentes faites par un vieux lunatique».

En guise de réponse, le président Trump a écrit sur Twitter: «Pourquoi Kim Jong-un m'insulterait en me traitant de "vieux" quand JAMAIS je ne lui dirais qu'il est "petit et gros"?».

Donald Trump a poursuivi de manière sarcastique en disant «qu'il essaie tellement d'être son ami», mais que «peut-être qu'un jour ça arrivera!».

Depuis le début de sa visite officielle en Asie, le président américain tente de faire pression auprès des autres pays pour arriver à ce que la Corée du Nord mette fin à son programme d'armement nucléaire.

Dans une allocution, mardi, devant l'Assemblée nationale sud-coréenne, Donald Trump avait mis en garde la Corée du Nord de ne pas «sous-estimer» les États-Unis et de ne pas les «mettre au défi».

«Les armes que vous acquérez ne renforcent pas votre sécurité », avait-t-il alors lancé dans un message au président nord-coréen. «Elles exposent votre régime à un grave danger», avait-il ajouté.

Questionné lors d'une conférence de presse avec son homologue vietnamien, plus tard dimanche, à savoir s'il pourrait devenir ami avec le dirigeant nord-coréen, Donald Trump a répondu que «cela serait bizarre, mais c'est certainement une possibilité».

M. Trump a dit ne pas savoir si cette amitié se développera, mais que «ce serait très, très bien si cela se produisait».

La Corée du Nord n'a pas fait de test de missile depuis le 15 septembre, après plusieurs tirs de missiles balistiques effectués plus tôt dans l'année.