NOUVELLES

Poutine nie s'être mêlé des élections américaines de 2016, dit Trump

Trump a refusé de dire s'il croyait ou non Poutine...

11/11/2017 10:58 EST | Actualisé 11/11/2017 11:01 EST
Jorge Silva / Reuters

Le président des États-Unis, Donald Trump, a affirmé, samedi, que son homologue russe, Vladimir Poutine, avait de nouveau nié s'être immiscé dans les élections américaines de 2016 durant leurs discussions en marge du sommet de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (APEC).

M. Trump a refusé de dire s'il croyait ou non M. Poutine, mais a fait savoir qu'il n'avait pas l'intention de s'attarder davantage sur ces allégations. Il a soutenu qu'elles constituaient une «barrière artificielle» érigée par les démocrates, remettant une fois de plus en question les conclusions des services du renseignement des États-Unis selon lesquelles Moscou a tenté d'influencer le scrutin afin d'aider le milliardaire à remporter la victoire.

Aucune rencontre officielle n'a eu lieu entre MM. Trump et Poutine durant le sommet de l'APEC à Danang, au Vietnam. Les deux hommes ont toutefois discuté de manière informelle à plusieurs reprises durant l'événement et conclu une entente concernant l'avenir de la Syrie, maintenant que Daech (le groupe armé État islamique) a plus ou moins été chassé du pays déchiré par la guerre.

Selon un communiqué publié plus tôt samedi par le Kremlin, l'entente comprend notamment le maintien de zones de désescalade, un système visant à prévenir les incidents entres les forces américaines et russes, et un engagement envers une solution pacifique au conflit syrien dans le cadre d'un processus de paix dirigé par Genève.

Si le Kremlin a rapidement diffusé la nouvelle, la Maison-Blanche est demeurée muette sur la question.

Donald Trump a cependant déclaré devant les journalistes que l'accord avait été conclu «très rapidement» et qu'il sauverait «un très grand nombre de vies».

À voir aussi: