NOUVELLES

L’octroi des contrats du REM est reporté par la Caisse de dépôt et placement du Québec

Une annonce prévue vendredi a été retardée.

10/11/2017 10:15 EST | Actualisé 10/11/2017 13:57 EST
CDPQ Infra

La Caisse de dépôt et placement du Québec suspend le processus d'attribution des contrats pour le Réseau électrique métropolitain (REM).

Le bras immobilier de la Caisse, CDPQ Infra, devait annoncer aujourd'hui quels consortiums remportaient les contrats. Ce choix a toutefois été reporté à une date indéterminée.

L'information a d'abord été diffusée par le Journal de Montréal, qui indique que la sélection des consortiums aura lieu à une date «indéterminée».

Le porte-parole de la CDPQ Infra, Jean-Vincent Lacroix, affirme que le processus «suit son cours». Le choix final sera annoncé d'ici la fin de l'année.

«Ce sont des offres complexes qui exigent des analyses en profondeur. Et nous prenons le temps nécessaire pour les réaliser avec toute la rigueur requise pour un projet de cette envergure», dit-il.

Rappelons que l'organisme doit octroyer deux contrats, l'un pour la construction des infrastructures du REM, l'autre pour le matériel roulant.

Deux consortiums se battent pour les infrastructures. Consortium NouveLR est formé de SNC-Lavalin, Dragados, Aecon (récemment acquis par une entreprise chinoise), Pomerleau et EBC alors que l'autre consortium regroupe Partenariat Kiewit et la française Eurovia.

Bombardier tente d'obtenir le contrat pour le matériel roulant et les systèmes d'exploitation associés. L'entreprise fait face au Groupe des partenaires pour la mobilité des Montréalais (Alstom et SNC-Lavalin) et à l'Alliance Montréal Mobilité (Parsons, Hyundai Rotem et RATP Dev Canada).