POLITIQUE

Surdose d'opioïdes: l'antidote naloxone désormais accessible gratuitement

On verra si cette mesure freinera la crise des opioïdes qui semble maintenant avoir atteint Montréal.

09/11/2017 15:43 EST | Actualisé 09/11/2017 15:43 EST
Brian Snyder / Reuters

En cas de surdose d'opioïdes, l'antidote naloxone sera désormais accessible gratuitement.

Québec donne suite à sa promesse faite en septembre de fournir gratuitement la naloxone aux consommateurs de drogues puissantes, comme le fentanyl, qui risquent de mourir s'ils forcent la dose.

Un budget de 200 000 $ est prévu à ce chapitre.

Dès vendredi, l'antidote sera disponible sur demande, gratuitement, dans les 1900 pharmacies du Québec, pour toute personne âgée de plus de 14 ans.

Le programme sera révisé tous les trois ans.

Les proches des consommateurs de ce type de drogues ayant fait une surdose pourront donc se procurer l'antidote et l'administrer à la personne dans le besoin.

L'annonce a été faite jeudi, en conférence de presse, par le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, et la ministre déléguée à la Santé publique, Lucie Charlebois.

Il faudra montrer sa carte d'assurance-maladie pour obtenir ce médicament, mais si une personne se présente en pharmacie en état de détresse et sans sa carte, on pense notamment aux itinérants, elle pourra quand même repartir avec l'antidote.

Le médicament est administré sous forme de fiole injectable.

La crise des opioïdes, qui semble maintenant avoir atteint Montréal, a fait au moins 2816 morts au Canada en 2016, et ce bilan dépassera vraisemblablement les 3000 décès cette année, particulièrement dans les provinces de l'ouest où cette drogue dangereuse fait des ravages.

«Au Québec, la situation n'est pas aussi critique que dans d'autres provinces, mais on ne veut pas que ça se rende à ce niveau-là», a commenté le ministre Barrette.

C'est pourquoi la ministre Charlebois a promis d'adopter prochainement une stratégie globale de prévention de la consommation d'opioïdes et de réponse aux surdoses.

VOIR AUSSI: