NOUVELLES

Les États-Unis et la Chine peuvent résoudre «probablement tous» les problèmes du monde, selon Donald Trump

Rien de moins!

09/11/2017 09:53 EST | Actualisé 09/11/2017 10:03 EST

Au terme d'une longue réunion avec le président chinois Xi Jinping, jeudi, le président Donald Trump a déclaré que les deux élus pouvaient résoudre ensemble «probablement tous» les problèmes du monde.

«Je compte sur de nombreuses années de succès et d'amitié pour résoudre non seulement nos problèmes, mais aussi les problèmes internationaux et les problèmes de sécurité», a déclaré M. Trump.

Alors que Donald Trump était en Chine pour une deuxième journée, le président américain et son homologue chinois ont abordé plusieurs dossiers difficiles, incluant la volonté de la Chine de faire pression auprès de la Corée du Nord quant à son programme d'armement nucléaire.

Donald Trump s'est montré confiant, disant que Xi Jinping et lui-même croyaient tous les deux qu'il existe une «solution» quant à la Corée du Nord.

M. Trump a ajouté que les relations commerciales entre les États-Unis et la Chine deviendraient «équitables et formidables» pour les deux pays. Il a dit le déficit commercial «stupéfiant» entre les deux pays doit être corrigé «immédiatement». M. Trump n'a toutefois pas blâmé Pékin pour avoir profité des États-Unis dans le passé.

Le déficit commercial des États-Unis face à la Chine atteindrait 223 milliards $ depuis le début de l'année.

De son côté, le président chinois a déclaré que les relations entre son pays et les États-Unis se trouvaient devant «un nouveau départ historique».

Xi Jinping a ajouté que la Chine était prête à travailler avec les États-Unis «dans un respect mutuel», qui met l'accent sur «la coopération et le contrôle des différences».

Donald Trump accueilli en grande pompe en Chine

Avant la rencontre, la Chine n'a pas ménagé ses efforts pour accueillir le président américain. Le visiteur a aussi eu droit à toute une journée d'attentions particulières avant d'entreprendre les discussions sérieuses.

Alors qu'ils sortaient de l'Air Force One, Donald Trump et la première dame, Melania Trump, ont été accueillis par des dignitaires chinois et américains, des soldats et une fanfare, de même que des enfants brandissant des drapeaux et scandant «Bienvenue, bienvenue».

Cette première journée a été marquée par la visite d'un temple dans la Cité interdite, le service du thé traditionnel et des salutations amicales.

Avant de se rendre en Chine, Donald Trump avait envoyé un premier message à Pékin lors d'un discours devant les élus de la Corée du Sud.

«Toutes les nations responsables doivent joindre leurs forces pour isoler le régime brutal de la Corée du Nord. Il ne faut pas le soutenir, l'approvisionner, ni l'accepter.»Donald Trump

Il a appelé tous les États, incluant la Chine et la Russie, à appliquer entièrement la résolution adoptée par le Conseil de sécurité des Nations unies concernant les sanctions renforcées contre la Corée du Nord pour priver le régime de revenus. Les plus récentes mesures interdisent l'importation de produits textiles et l'octroi de permis de travail à des employés nord-coréens à l'étranger. Des restrictions sont aussi imposées à l'exportation de produits pétroliers.

La Maison-Blanche avait indiqué que Donald Trump allait réaffirmer sa demande publique au sujet de la Corée du Nord lors de sa rencontre avec le président Xi Jinping, jeudi.

La Chine est le plus important partenaire commercial de la Corée du Nord. Donald Trump a salué les mesures punitives adoptées par la Chine contre Pyongyang, mais il voudrait qu'elle aille encore plus loin.

La Chine est de plus en plus irritée par le comportement de la Corée du Nord, mais elle hésite à mettre tout son pouvoir dans la balance. Elle craint une immigration massive en cas d'effondrement du régime et de se retrouver avec une Corée voisine alliée des États-Unis.