DIVERTISSEMENT

Jay Du Temple se prononce sur les frasques de Joanie à «Occupation Double Bali»

«Si le public lui reproche de faire de l’intimidation, j’espère qu'il ne va pas rétorquer en intimidant...»

09/11/2017 10:54 EST | Actualisé 09/11/2017 11:42 EST

Cette semaine, Occupation Double Bali aura tout autant fait jaser pour ce qui s'est passé dans l'émission que pour ce qui ne s'y est PAS déroulé. On parle bien sûr de ce qu'on a baptisé «l'Affaire du couteau». Pour résumer, l'aperçu de l'émission de lundi soir laissait imaginer que Joanie avait intimidé les nouvelles filles avec un couteau de cuisine. Or, quand on voit l'émission, on réalise que le montage participait grandement à cette impression et que, au final, la candidate faisait la vaisselle et ne s'est tout simplement pas rendu compte qu'elle tenait encore l'arme blanche.

«J'ai vu la même chose, nous avoue Jay Du Temple. Je pense que le montage [de l'aperçu] a été fait d'une manière qui faisait croire qu'elle a menacé, mais elle n'a pas menacé personne avec un couteau. Jamais on accepterait ça.»

«On s'entend que c'était pas mal plus une exagération. Je pense juste que Joanie n'était pas la plus accueillante pour les nouvelles filles. Ce n'était pas une vraie peur, évidemment. Alexandra et Joanie ne s'entendent pas bien au départ. Si ça avait été sérieux, elle nous en aurait parlé», nous confirme l'animateur.

La controverse rejaillira peut-être le jour où la diplômée en psychologie quittera l'aventure. «Évidemment, Joanie n'a aucune idée de ce qui se passe. Je pense que pour n'importe quel candidat, c'est un choc [de sortir d'OD]. Ça risque d'être difficile pour elle, mais elle va être prête à affronter ça. Si le public lui reproche de faire de l'intimidation, j'espère que le public ne va pas rétorquer en intimidant eux-mêmes», dit sagement Jay Du Temple. D'ailleurs, bien qu'il ne soit pas en charge lui-même de ce type de support, l'animateur rappelle qu'il «y a une équipe si les candidats ont besoin d'aide psychologiquement, ou simplement moralement». Son rôle à lui, c'est d'être «le funny guy qui est là pour rappeler que c'est le fun ce qu'on vit».

À voir également :