POLITIQUE

Denis Coderre fait un trait sur la politique active

La 11e campagne électorale de Denis Coderre aura été la dernière.

08/11/2017 12:01 EST | Actualisé 08/11/2017 13:06 EST

La 11e campagne électorale de Denis Coderre aura été la dernière. Le maire sortant de Montréal fait un trait sur la politique active.

M. Coderre a invité les médias au salon Maisonneuve de l'hôtel de ville mercredi pour une dernière conférence de presse. Questionné à savoir s'il compte se présenter aux élections provinciales ou fédérales, il a répondu par la négative.

Il a toutefois laissé la porte ouverte à un poste de conseiller.

«Si les gens ont besoin de mes modestes conseils, si des gens dans l'administration ont besoin de faire passer des messages, tant du côté de Québec ou d'Ottawa, il va me faire plaisir de faire partie de la solution», a-t-il dit.

M. Coderre ne souhaite pas s'impliquer davantage au niveau municipal. «Je ne jouerai pas à la belle-mère», a-t-il dit.

La Presse canadienne/Paul Chiasson

Il a toutefois incité ses ex-collègues qui demeurent au conseil de ville de participer à la nouvelle administration.

«On l'a fait il y a quatre ans et ça a très bien fonctionné», a-t-il dit, rappelant que plusieurs élus de l'opposition ont rejoint son comité exécutif alors qu'il se trouvait en situation minoritaire au conseil de ville.

En fin de campagne, la nouvelle mairesse Valérie Plante avait promis d'inclure des membres de l'opposition dans son comité exécutif.

Pas d'analyse de la campagne

M. Coderre a esquivé les questions sur la campagne électorale, disant qu'il ne souhaitait pas «s'autoflageller».

«Les gens ont décidé de passer à autre chose, c'est correct.»Denis Coderre

«On ne peut pas se faire du mal continuellement et se demander pourquoi, pourquoi, pourquoi. Il y a plein d'analystes qui ont fait ça», a-t-il lancé.

Hier, le responsable des infrastructures dans l'administration Coderre, Lionel Perez, a dressé un dur bilan de la campagne de son parti. La plateforme manquait une «vision d'espoir» et l'organisation interne aurait souffert de «graves lacunes».

La Presse canadienne/Paul Chiasson

Quel héritage pour Denis Coderre?

Comme lors de la campagne électorale, M. Coderre a longuement insisté sur le bilan de ses quatre années à la mairie. Il a rappelé les investissements en infrastructures, les festivités du 375eanniversaire, le statut de métropole, la création du Bureau de l'inspecteur général et d'autres dossiers.

«Je veux que les gens retiennent que Montréal est une ville exceptionnelle et qu'on y a contribué. Vous savez, Montréal avait un problème d'estime de soi, un problème de dignité. On l'avait maganée, notre Montréal. [...] On a ramené une stabilité», a-t-il dit à un journaliste qui lui demandait ce qu'il souhaitait que les gens retiennent de son administration.

Au cours des prochains jours, l'ex-maire souhaite passer plus de temps avec sa famille et aller au cinéma plus souvent. Il décidera ensuite de la suite des choses.

VOIR AUSSI: