NOUVELLES

Une Japonaise est condamnée à la pendaison pour trois meurtres

Elle a empoisonné ses victimes au cyanure après avoir été nommée bénéficiaire de leurs testaments.

07/11/2017 12:47 EST | Actualisé 07/11/2017 12:47 EST
Sadeugra

Une Japonaise de 70 ans a été condamnée à la pendaison pour les meurtres de son mari et de deux autres partenaires, et pour avoir essayé de tuer un quatrième homme.

Un tribunal de Kyoto a reconnu Chisako Kaheki coupable de ces meurtres commis entre 2007 et 2013.

Kaheki a empoisonné ses victimes au cyanure après avoir été nommée bénéficiaire de leurs testaments.

Kaheki se serait mariée trois fois et trois de ses partenaires seraient morts après quelques années. Elle aurait amassé un héritage de 8,8 millions $ US en dix ans.

L'affaire a éclaté au grand jour en 2014, quand Kaheki a été arrêtée relativement à la mort de son mari de 75 ans. L'homme était décédé en décembre 2013, un mois seulement après leur mariage. La femme a ensuite été accusée des meurtres de deux autres hommes — d'anciens petits-amis âgés de 71 et 75 ans — et de la tentative de meurtre d'un quatrième homme âgé de 79 ans.

La télévision publique NHK rapporte que plus de 560 personnes se sont présentées pour entendre la lecture du verdict, même si seulement 51 places étaient disponibles.

Kaheki avait admis s'est procuré du cyanure à l'époque où elle gérait une imprimerie. Des traces du poison ont été retrouvées dans toutes les victimes. Un petit contenant de cyanure a aussi été retrouvé dans un pot de fleurs que Kaheki avait apparemment tenté de jeter, selon la police.

Kaheki aurait convaincu ses victimes de prendre des comprimés de cyanure en leur disant qu'il s'agissait de suppléments alimentaires.

Ses avocats ont tenté sans succès de convaincre la justice qu'elle souffrait de démence. Ils porteront maintenant sa condamnation en appel.