NOUVELLES

Des Sud-Coréens manifestent pour et contre le président Donald Trump

Deux manifestations distinctes, l'une en appui au président américain Donald Trump en visite dans le pays et l'autre pour signifier leur grogne envers le dirigeant américain

07/11/2017 20:24 EST | Actualisé 07/11/2017 20:24 EST

Des centaines de Sud-Coréens ont pris d'assaut des rues de Séoul, mardi, dans deux manifestations distinctes, l'une en appui au président américain Donald Trump en visite dans le pays et l'autre pour signifier leur grogne envers le dirigeant américain, au coeur des craintes sur les menaces nucléaires de la Corée du Nord.

Entourés de milliers de policiers et d'un périmètre serré formé par des autocars, des centaines de manifestants anti-Trump se sont réunis sur un boulevard près de l'ambassade des États-Unis, brandissant des affiches avec les inscriptions «No Trump» et «No War».

Les manifestants accusaient le président Trump d'alimenter les tensions avec la Corée du Nord et de faire pression sur Séoul pour l'achat de plus d'armes des États-Unis. M. Trump est aussi critiqué pour ses pressions envers une entente de libre-échange bilatérale avec la Corée du Sud qui serait plus favorable aux États-Unis.

Ailleurs, des centaines de partisans de M. Trump ont brandi des drapeaux des États-Unis et de la Corée du Sud et des affiches sur lesquelles on pouvait lire notamment «Blood Allies Korea + US» («Alliés de sang Corée + États-Unis»).

Ils ont crié «USA!» lorsque le cortège de M. Trump est passé devant les deux groupes de manifestants en route pour une rencontre avec le président sud-coréen Moon Jae-in.

Plus de 15 000 policiers devaient être déployés pour la visite de deux jours du président américain, selon l'Agence de la police nationale en Corée du Sud.