NOUVELLES

Régine Laurent sur les grèves dans le public: une réflexion à mener, dit Couillard

Elle croit qu'il faut faire évoluer les moyens de pression.

06/11/2017 14:10 EST | Actualisé 06/11/2017 14:17 EST
Jacques Boissinot/PC

Le premier ministre Philippe Couillard a salué les propos de la présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé, Régine Laurent, qui a invité les syndicats du secteur public à ne plus recourir à des moyens de pression qui dérangent trop la population.

Au cours d'une longue entrevue avec La Presse canadienne, alors qu'elle quittera la présidence du grand syndicat des infirmières, Mme Laurent a laissé entendre que les temps avaient changé et que les syndicats du secteur public devraient être plus imaginatifs dans leurs moyens de pression et délaisser ceux qui dérangent trop la population.

Interrogé à ce sujet lundi à Montréal, alors qu'il rencontrait la presse pour discuter des résultats des élections municipales au Québec, le premier ministre Couillard a affirmé que les propos de la présidente du syndicat de 75 000 membres résumaient bien une réflexion qu'il faudrait faire dans le milieu syndical.

M. Couillard a pris pour exemple la grève dans les Centres de la petite enfance, qui embête les parents plutôt que le gouvernement, selon lui.

Les 11 000 travailleuses des CPE syndiqués à la CSN doivent justement tenir une deuxième et une troisième journée de débrayage, mardi et mercredi.