POLITIQUE

Le député libéral Denis Lemieux démissionne

Une autre élection complémentaire se pointe à l'horizon.

06/11/2017 12:20 EST | Actualisé 06/11/2017 12:20 EST
La Presse canadienne/Jacques Boissinot
Denis Lemieux et Justin Trudeau.

Une autre élection complémentaire se pointe à l'horizon sur la scène fédérale. Le député libéral Denis Lemieux a annoncé lundi qu'il démissionnait de son poste pour des raisons personnelles.

L'élu de Chicoutimi—Le Fjord a annoncé son départ en publiant une lettre de démission datée du 6 novembre sur sa page Facebook.

Il écrit que «la seule et unique raison» derrière cette décision de quitter son siège qu'il détenait aux Communes depuis 2015 était d'«ordre familial», et qu'elle avait été «mûrement réfléchie».

Le député Lemieux plaide, dans sa lettre, que la décision d'avoir opté les libéraux de Justin Trudeau au pouvoir à la dernière élection «s'avère de plus en plus juste et profitable pour notre pays».

Il dit espérer que ce sera un porte-couleurs libéral qui lui succédera.

​​​​​​​

L'élu conclut en soulignant que cette missive serait la seule communication publique sur son départ, et qu'il n'accorderait donc «aucune entrevue».

Cette démission survient au lendemain de l'annonce, par le premier ministre Justin Trudeau, de la tenue d'élections partielles le 11 décembre dans quatre circonscriptions électorales.

Denis Lemieux a ravi la circonscription de Chicoutimi—Le Fjord au député sortant du Nouveau Parti démocratique, Dany Morin, lors des dernières élections générales d'octobre 2015.

Il l'avait emporté avec 31,1 pour cent des voix contre 29,9 pour cent pour son adversaire néo-démocrate.

Le Bloc québécois était arrivé en troisième position avec 20,5 pour cent des suffrages exprimés, suivi du Parti conservateur avec 16,4 pour cent.