NOUVELLES

L'année 2017 pourrait être la plus chaude de l'histoire, prévient l'ONU

La Terre avait déjà établi un record l'an dernier.

06/11/2017 09:17 EST | Actualisé 06/11/2017 09:18 EST
Getty Images

L'année 2017 semble devoir être la plus chaude de l'histoire, exception faite de celles touchées par le phénomène climatique El Niño, a prévenu lundi l'agence météorologique des Nations unies.

L'Organisation météorologique mondiale a dit que l'année 2017 sera l'une des trois plus chaudes jamais mesurées, après 2015 et 2016, qui ont toutes souffert d'un El Niño puissant, ce qui peut gonfler le mercure.

La Terre a établi un record l'an dernier en ce qui a trait à la température moyenne.

L'ONU a lancé cet avertissement alors que s'ouvrait à Bonn, en Allemagne, la plus récente conférence onusienne sur les changements climatiques. Au cours des deux prochaines semaines, quelque 25 000 chercheurs, émissaires, lobbyistes et militants tenteront de trouver comment concrétiser les objectifs de l'Accord de Paris.

L'OMM a dit que les principaux indicateurs de changements climatiques — comme l'augmentation de la concentration de dioxyde de carbone dans l'atmosphère, la hausse du niveau des mers et l'acidification des océans — ne donnent aucun signe d'amélioration cette année.

L'agence onusienne a révélé que la température moyenne pendant la période janvier-septembre a été supérieure d'environ 0,5 degré Celsius à la moyenne de 1981-2010, qui est évaluée à 14,31 degrés Celsius.

La moyenne entre 2013 et 2017 est supérieure d'environ un degré Celsius à la moyenne de la période pré-industrielle.

L'OMM a dit que 2017 a été marquée par des précipitations plus abondantes que d'habitude dans l'ouest de la Chine, dans le sud de l'Amérique du Sud et aux États-Unis. La superficie de la glace de mer était aussi moindre dans l'Arctique.

Voir aussi: