POLITIQUE

Résultats des élections municipales à Montréal: Valérie Plante à la mairie

«375 ans après Jeanne Mance, Montréal a enfin sa première mairesse»

05/11/2017 10:58 EST | Actualisé 06/11/2017 09:34 EST

MONTRÉAL - Valérie Plante a été élue mairesse de Montréal, dimanche, à l'issue d'une lutte qui, selon les sondages, devait être serrée. C'est devant la foule survoltée du Théâtre Corona que l'annonce a été faite vers 21h15. En défaisant le maire sortant Denis Coderre, Valérie Plante devient la première mairesse de Montréal.

Madame Plante est la 45e personne élue à ce poste. Avant ce soir, le dernier maire de Montréal à avoir été battu après un seul mandat était Sarto Fournier. Il avait été battu par Jean Drapeau en 1960.

Tout au long de la soirée, les applaudissements et les encouragements fusaient lorsqu'étaient montrées sur un écran géant les avancées de Projet Montréal. Les partisans de Valérie Plante auront eu à attendre moins de temps que prévu, mais n'ont pas tempéré leurs effusions à l'égard de la nouvelle mairesse.

La soirée électorale de Valérie Plante

Valérie Plante a amorcé son discours sous un déluge d'applaudissements, alors que ses partisans scandaient son prénom.

«C'est avec beaucoup d'honneur que je me tiens debout devant vous et que je peux dire que je suis la première mairesse de Montréal!, a déclaré d'entrée de jeu la nouvelle élue, radieuse. [...] J'étais avec mes enfants, mon chum, je regardais les résultats et je me disais: "Est-ce qu'on est vraiment rendus là? Ben oui, on est rendus là!"»

Valérie Plante a tenu à souligner à plusieurs reprises l'important travail de ses bénévoles et de ses électeurs, précisant qu'elle aurait encore besoin d'eux au cours des quatre prochaines années. «Cette campagne, je vous la dédie. Elle vous appartient, nous l'avons faite ensemble, cette victoire!», a-t-elle réitéré.

375 ans après Jeanne-Mance, Montréal a sa première mairesse!Valérie Plante

La nouvelle mairesse, dont les qualités de rassembleuse et de conciliante ont été vantées à plusieurs reprise pendant la campagne a affirmé qu'elle tenait à travailler de concert avec la communauté anglophone. «Les communautés anglophones, francophones et allophones ont plus en commun que ce que certains veulent nous faire croire», a-t-elle mentionné, en anglais.

Pour clore son discours, Valérie Plante a tenu à souligner le caractère historique de son élection: «375 ans après Jeanne-Mance, Montréal a sa première mairesse!»

Une équipe soudée

Les membres élus de Projet Montréal invités à monter sur scène n'ont pas tari d'éloges envers leur chef. «Quand l'humanisme gagne quelque part, il gagne un peu partout. [...] Regardez comment Valérie Plante va transformer ce message d'humanisme!», a lancé Luc Ferrandez, le maire sortant du Plateau-Mont-Royal, réélu.

«Je n'ai jamais été aussi fier d'être Montréalais que ce soir!», a déclaré Benoît Dorais, qui a remporté la mairie dans l'arrondissement du Sud-Ouest.

Le nouveau maire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Pierre Lessard-Blais, a souligné le symbolisme de l'élection de Valérie Plante: «Qu'est-ce que ça va changer, Valérie à la mairie? Ça va changer quelque chose pour tellement de petites filles!»

De son côté, Denis Coderre a commencé son discours de défaite en souhaite bonne chance à Mme Plante avant d'annoncer qu'il quittait la vie politique municipale. Il a assumé l'entière responsabilité de sa défaite et s'est dit fier de ses réalisations. «Ces cônes oranges, c'était le début de la transformation du Montréal de demain», a-t-il lancé.

Résultats:
(4138 bureaux sur 4138)

Valérie Plante: ​​​​51,4 %
Denis Coderre: 45,6 %
Jean Fortier: 1,3 %
Bernard Gurberg: 0,5 %
Gilbert Thibodeau: 0,4 %
Fabrice Ntompa Ilunga: 0,3 %
Philipe Tessier: 0,3 %
Tyler Lemco: 0,3 %

Déception à la soirée électorale de Denis Coderre