NOUVELLES

Clowns Sans Frontières lance un appel aux dons

Les fonds serviront pour des missions au Tchad et en Haïti.

04/11/2017 14:52 EDT | Actualisé 04/11/2017 14:55 EDT
Sharif Karim / Reuters
Des membres de Clowns Sans Frontières amusent des enfants dans un camp de réfugiés en Bekaa occidentale, au Liban, le 2 juin 2014.

Clowns Sans Frontières amorce une campagne de financement qui s'étirera tout au long du mois, à l'approche de la Journée internationale des droits des enfants, le 20 novembre.

Lucie Cormier, qui est clown au sein de l'organisme depuis 2008, explique que les fonds amassés permettront notamment de financer des missions en Haïti et au Tchad.

Elle invite la population à donner généreusement «pour un organisme qui redonne à la communauté».

L'enseignante à la retraite expose que cet organisme est «essentiel» parce qu'il «apporte des petites joies». Sa campagne de financement a d'ailleurs pour thème «Plus jamais d'enfants sans sourire».

Clowns Sans Frontières fonde notamment son approche sur des ateliers visant à «développer l'imaginaire» et à offrir des moments d'«enfance retrouvée».

Lucie Cormier s'envolera vers le Tchad à la fin du mois. Lulue Berlue, de son nom de clown, ira à la rencontre de jeunes démunis et de prostituées dans le cadre du festival d'arts de la scène Souar Souar, à N'Djaména.

«Juste d'être dans le plaisir de faire vivre leur clown, je pense que ça va leur faire du bien», a-t-elle avancé.

«Clowns sans frontières, c'est du clown social. Oui, on fait des animations, mais on n'est pas des clowns McDonald», a-t-elle lancé, en entrevue avec La Presse canadienne.