NOUVELLES

Rick Perry croit que les énergies fossiles préviennent les agressions sexuelles

Hein?

03/11/2017 07:39 EDT | Actualisé 03/11/2017 07:39 EDT

Le secrétaire américain à l'Énergie, Rick Perry, estime que le recours aux énergies fossiles peut contribuer à prévenir les agressions sexuelles.

M. Perry a déclaré, jeudi, que l'utilisation de combustibles fossiles pour générer de l'électricité peut aider des villages pauvres d'Afrique ou d'ailleurs.

Il a mentionné qu'une fillette lui a récemment dit, lors d'une visite en Afrique, qu'elle souhaitait avoir de l'électricité pour ne plus être contrainte de respirer la fumée toxique du feu lorsqu'elle lit à la lueur des flammes.

En prenant la parole lors d'un événement commandité par Axios et NBC News, M. Perry a fait valoir que l'électricité était aussi importante «du point de vue des agressions sexuelles».

Lorsque les lumières sont allumées, elles éclairent «la rectitude» sur ce type d'actes, a-t-il expliqué.

En réfléchissant à la manière dont on peut toucher directement la vie des gens, «les énergies fossiles (...) jouent un rôle là-dedans», a-t-il soutenu.

Ces commentaires de Rick Perry surviennent dans la foulée des allégations d'agressions sexuelles visant le producteur hollywoodien Harvey Weinstein et plusieurs autres personnes issues des milieux artistiques et culturels dans plusieurs pays.

M. Perry s'emploie à dénoncer les informations véhiculées par les environnementalistes voulant que les énergies fossiles soient néfastes pour les humains puisqu'elles contribuent aux changements climatiques. Le secrétaire américain à l'Énergie croit plutôt qu'elles soutiennent le développement économique et la création d'emplois.

Michael Brune, directeur exécutif du Sierra Club, le plus important groupe environnemental aux États-Unis, a qualifié les propos de Rick Perry d'offensants.

«C'était déjà clair que Rick Perry était inapte à diriger le ministère de l'Énergie, mais de suggérer qu'un développement axé sur les combustibles fossiles va faire diminuer les agressions sexuelles n'est pas uniquement purement mensonger, mais c'est également une tentative inexcusable de minimiser un problème sérieux et répandu», a-t-il écrit dans une déclaration.

«Les femmes, et plus particulièrement les femmes noires, font partie des personnes les plus touchées par la crise climatique, et ce sont ces mêmes communautés qui sont les plus à risque de subir des agressions sexuelles», a ajouté M. Brune.

Cette tentative «d'exploiter cet enjeu pour justifier le développement dangereux des combustibles fossiles est inacceptable», a-t-il martelé, tout en réclamant la démission de Rick Perry.

Le bureau du secrétaire américain à l'Énergie n'a pas immédiatement répondu à une demande d'entrevue.