NOUVELLES

Le taux de décès par armes à feu augmente encore aux États-Unis

Et une ville vient gonfler les statistiques.

03/11/2017 10:09 EDT | Actualisé 03/11/2017 10:09 EDT
Getty Images/EyeEm

Le taux de décès par armes à feu est en hausse pour une deuxième année consécutive aux États-Unis, après 15 ans de stabilité relative, selon des données gouvernementales.

Environ les deux tiers des décès par armes sont des suicides, un chiffre qui grimpe depuis dix ans. Cela était jusqu'à tout récemment amorti par le déclin du nombre de meurtres, mais ces homicides sont maintenant eux aussi en hausse, disent des experts.

Au total, le taux de décès par armes à feu s'établissait à 12 morts par 100 000 personnes l'an dernier, comparativement à 11 en 2015, selon l'étude dévoilée vendredi par les Centres de contrôle et de prévention de la maladie (CDC). Le taux s'établissait auparavant à environ 10 décès, le seuil atteint à la fin des années 1990.

Ce taux atteignait 15 morts par 100 000 personnes au début des années 1990.

Depuis deux ans, une explosion du nombre de meurtres à Chicago et ailleurs a été suffisante pour gonfler les statistiques nationales. Selon les données de la police fédérale américaine, le FBI, près de 11 000 meurtres ont été commis avec des armes l'an dernier, comparativement à environ 9600 un an plus tôt.

Le CDC recense 38 000 décès attribuables à des armes à feu l'an dernier, contre quelque 36 000 en 2015 et environ 33 500 par an entre 2011 et 2014. Cela veut donc dire qu'aucune amélioration notable à ce chapitre n'a été vue en près de 20 ans aux États-Unis.

Le taux pendant les trois premiers mois de cette année est comparable à celui du premier trimestre de l'an dernier.

Par ailleurs, le CDC rapporte que le taux de décès par surdose s'est chiffré à 20 par 100 000 l'an dernier, contre 16 un an plus tôt.

Voir aussi: