DIVERTISSEMENT

Kim Lévesque-Lizotte se confie sur sa relation avec Éric Bruneau

La popularité du comédien auprès des femmes aurait de quoi inquiéter n'importe quelle compagne...

03/11/2017 16:48 EDT | Actualisé 03/11/2017 16:58 EDT
Facebook/Jacinthe Benoit

La réalité rejoint souvent la fiction. Kim Lévesque-Lizotte, l'auteure de la série Les Simone, se souvient aussi avoir dû tout abandonner pour changer de vie. Tout comme son personnage de Maxim Lapierre, déménagements, ruptures et changement de carrière ont forcé l'humoriste à se réinventer, mais aussi à avoir plus confiance en ses instincts.

«Même si c'est long et pénible, ça vaut vraiment la peine de quitter notre malheur confortable. Je me connais bien, et je mise sur la bonne direction. Plusieurs fois, j'ai fait table rase : à 17 ans, à 22, à 26, à 29 et à 32 ans. Je ne sais pas d'où ça me vient, mais ça demande de la résilience. Je n'ai pas de tolérance au malheur, j'étouffe rapidement. Je ne me résigne pas à faire quelque chose où je ne suis pas extrêmement bien», a-t-elle confié dans un entretien avec Annie-Soleil Proteau pour le magazine 7 Jours.

Les choses ont bien changé depuis l'époque où l'on découvrait à peine Kim Lévesque-Lizotte dans la première saison des 5 prochains. L'humoriste est toutefois dans une belle période de stabilité, particulièrement avec son amoureux, le comédien Éric Bruneau, même si sa popularité auprès des femmes aurait de quoi inquiéter n'importe quelle compagne.

«Pour sortir avec un homme qui est mis sur un piédestal par plein de femmes, il faut que tu aies une bonne confiance en toi et en ton couple. Je n'aurais pas été capable avec quelqu'un d'autre. Ç'aurait pu être un stress, mais je sors avec un gars droit, honnête et traditionnel. Sa popularité ne le déstabilise pas. Il n'est pas sensible au charme ni au regard des femmes. Ça m'a rassurée très vite. Il est très old school, terre à terre. Il a rendu ça facile et il m'a toujours sécurisée», raconte-t-elle.

La confiance en elle, Kim en a à revendre. Celle qui a repris le nom de sa mère pour honorer le thème de sa série campe toujours ses opinions avec courage, avec intégrité. Peut-on envisager un avenir en politique pour elle, qui affiche toujours fièrement ses idéaux féministes? « Pas maintenant. Pas avant d'être dans la quarantaine», répond-elle.

Pour plus de nouvelles de stars, rendez-vous sur Hollywood PQ.

À voir également :