NOUVELLES

Harcèlement sexuel dans la construction: la CCQ offre une ligne d'appels

La Ligne relais-construction mènera à une équipe multidisciplinaire qui sera en mesure de guider les personnes vers les bons intervenants.

03/11/2017 13:21 EDT | Actualisé 03/11/2017 13:21 EDT
Shutterstock / Helder Almeida

Constatant à son tour une poussée de plaintes liées à des inconduites, du harcèlement et de l'intimidation à caractère sexuel, la Commission de la construction du Québec (CCQ) met sur pied une ligne d'appels afin d'offrir le soutien nécessaire aux victimes.

La Ligne relais-construction mènera à une équipe multidisciplinaire qui sera en mesure de guider les personnes vers les bons intervenants.

La CCQ lance cette initiative en collaboration avec les associations patronales et syndicales de la construction qui reconnaissent toutes être interpellées par la vague actuelle de dénonciations.

Sa présidente et directrice générale, Diane Lemieux, dit avoir reçu quelques dizaines de plaintes, dont quelques-unes «assez costaudes», selon son expression, au cours des dernières semaines.

L'équipe qui reçoit les appels a également comme mandat d'encourager celles qui sont l'objet de gestes de nature criminelle à porter plainte à la police.

Des ententes ont par ailleurs été conclues avec des organismes offrant des services plus spécialisés, comme de l'aide psychologique.

Quelque 2400 femmes oeuvrent dans le domaine de la construction, soit un peu moins de deux pour cent de l'ensemble de la main-d'oeuvre du secteur.