POLITIQUE

Affrontements autour du cadre financier de Projet Montréal

Denis Coderre et Valérie Plante se sont affrontés par candidats interposés vendredi, concernant le cadre financier de Projet Montréal.

03/11/2017 18:22 EDT | Actualisé 03/11/2017 18:22 EDT
Olivier Robichaud

Denis Coderre et Valérie Plante se sont affrontés par candidats interposés vendredi, concernant le cadre financier de Projet Montréal. Alors, des coûts additionnels de 55 M$ ou de 800 M$, qui dit vrai?

Harout Chitilian, éventuel président du comité exécutif si M. Coderre est réélu, s'est présenté au parc Frédéric-Back avec la responsable de la sécurité publique Anie Samson pour décrier les dépenses de leurs adversaires. Ils estiment qu'à elles seules, 7 des 474 promesses de Projet Montréal apporteraient des coûts supplémentaires de 800 M$ pour la Ville de Montréal. Ce chiffre ne comprend pas la ligne rose du métro, dont le coût pourrait atteindre 25 G$ selon le maire sortant.

«Trouver 800 M$ dans le budget de Montréal n'est pas une mince affaire, affirme Mme Samson. Projet Montréal doit expliquer aux citoyennes et citoyens comment ils comptent réaliser leurs promesses sans couper dans les services. Vont-ils tout simplement augmenter les taxes?»

«Depuis quatre ans, je pilote la réforme des services à la Ville de Montréal, ajoute M. Chitilian. Nous avons ainsi pu bonifier les services aux Montréalais et Montréalaises tout en maintenant une gestion serrée de nos finances. C'est ce que je vais continuer à faire dans les quatre prochaines années à titre de président du comité exécutif.»

Luc Ferrandez, maire du Plateau-Mont-Royal, a répliqué sur Facebook.

«Pour arriver au chiffre faramineux de 800 millions par an [...] les faiseurs de mauvais sang ont appuyé leurs calculs sur [l'hypothèse que les] les investissements de PM s'ajoutent aux investissements actuels de l'administration en place! Ben non chose, on ne gardera pas tous vos projets en plus de faire les nôtres», a-t-il lancé.

Rappelons que Projet Montréal a d'abord estimé que ses engagements occasionneraient des coûts supplémentaires de 35 M$. Ce montant a été revu à 55 M$, selon Radio-Canada.

VOIR AUSSI: