POLITIQUE

Un commissaire aux langues officielles qui imposerait des amendes

Les parlementaires veulent plus de services bilingues pour tous les voyageurs.

02/11/2017 12:06 EDT | Actualisé 02/11/2017 12:06 EDT
AWelshLad

Un comité parlementaire veut donner plus de dents au commissaire aux langues officielles pour améliorer, entre autres, le respect de la loi par Air Canada.

Le Comité permanent des langues officielles a déposé son rapport jeudi, après avoir étudié la situation d'Air Canada, souvent dénoncée pour la qualité de son service en français.

Le comité recommande de donner au commissaire aux langues officielles le pouvoir d'imposer des amendes à toutes les institutions soumises à la Loi sur les langues officielles (LLO). Une nouvelle division administrative serait créée au sein du commissariat pour gérer cela.

Le député Denis Paradis, président du comité, a convenu que son rapport va plus loin que le mandat de départ qui ne visait que l'étude du comportement d'Air Canada. Selon son comité, la compagnie aérienne a fait d'importants progrès en matière de services bilingues.

Tout de même, les parlementaires veulent plus de services bilingues pour tous les voyageurs.

Ils recommandent donc également une modification de la Loi sur le transport aérien afin de préciser que la Convention de Montréal n'a pas préséance sur les droits conférés en vertu de la LLO et de la Loi canadienne sur les droits de la personne.

Alors qu'ils étaient dans l'opposition, les libéraux avaient déposé un projet de loi à cet effet. Il est mort au feuilleton. M. Paradis réclame maintenant que son gouvernement comble «ce vide juridique» au plus vite.